Le successeur de la Bugatti Chiron sera dévoilé en juin 2024 et sous sa forme de coupé se cachera une nouvelle fois un moteur de 16 cylindres. Il ne sera plus disposé en W mais en V, ce qui revient pratiquement à avoir deux moteurs 8 cylindres en ligne côte à côte. Imaginez la scène lorsque vous ouvrez le capot et que vous vous retrouvez devant un tel "monstre". Un moteur d'environ un mètre de long, comme l'a déclaré Mate Rimac (PDG de l'entreprise) à l'occasion du Financial Times Future of the Car qui s'est tenu à Londres.

Rencontre au cours de laquelle le dirigeant croate a donné quelques petits détails sur la nouvelle hypercar Bugatti, son moteur et le sort qui lui était réservé avant que Rimac ne rachète 55 % des parts au groupe Volkswagen.

Reconnaissable et unique

Commençons dans l'ordre. À quoi ressemblera la nouvelle hypercar Bugatti ? Rimac a déclaré que les formes seront une évolution de la Chiron, elle-même très proche esthétiquement (et pas seulement) de la Veyron. Une continuité stylistique qui maintiendra donc la carrosserie, imposante, du coupé.

Un élément que le top management de Volkswagen avait écarté à l'époque, se concentrant sur un SUV coupé électrique. Curieusement, c'est Mate Rimac lui-même qui a changé la donne, en misant tout sur l'électrique, en fondant l'entreprise qui porte son nom et en devenant fournisseur pour d'autres constructeurs.

 

Électrique qui, d'un certain point de vue, aurait été plus pratique à utiliser, en pouvant compter sur la mécanique de la Nevera, que l'on aurait pu ensuite personnaliser avec une carrosserie dédiée ou peut-être opter pour un V8 rechargeable. Mais la pensée de Rimac (et de tous les passionnés) se résume à une simple phrase : "Si elle est comparable à d'autres voitures, ce n'est pas une Bugatti".

Vidéo de présentation du moteur V16 de Bugatti

La longueur du moteur

Revenons au moteur de la prochaine Bugatti. Comme nous l'avons dit, il s'agira d'un V16 plus long de 40 cm que le W16, dont il ne changera pas seulement la disposition des cylindres. Il y aura deux grandes différences.

Tout d'abord, le V16 Bugatti sera atmosphérique. Pas de quadruple turbo comme sur la Veyron et la Chiron donc, confirmant ce qui était pressenti depuis quelque temps par certaines rumeurs. Il faut dire qu'à l'écoute de sa sonorité, la présence d'un moteur atmosphérique était presque considérée comme une évidence, maintenant nous en avons la certitude.

Deuxième grande différence : la présence de l'électrification. On ne sait pas encore s'il s'agira d'un module hybride léger ou d'un groupe motopropulseur rechargeable, plus volumineux et plus lourd. Il est cependant presque certain que la puissance dépassera les 1 500 ch de la Chiron "de base" et qu'elle connaîtra ensuite d'autres évolutions au cours de son histoire. Peut-être essaiera-t-elle de remporter le titre de voiture de série la plus rapide du monde.

Et le nom ? La vidéo teaser ci-dessus s'intitule "Pour l'Éternité". Qui sait, peut-être verrons-nous le mois prochain les débuts de la Bugatti "Éternité".