Bugatti n'a pas partagé trop de détails sur son nouveau moteur V16, mais le travail de détective de Engineering Explained et les images publiées par Mate Rimac, PDG de Bugatti Rimac, sur Facebook révèlent certaines des spécifications folles de ce dernier. Un court teaser de Bugatti présente également l'audio de ce moteur qui donne des frissons.

C'est ici que nous entrons dans une science inexacte. La fréquence dominante du son d'échappement du moteur de la vidéo à son apogée est d'environ 1 275 Hz. Vous pourriez obtenir un chiffre exact avec un analyseur de spectre, mais sans cela, il faut déterminer ce nombre à l'aide de son oreille et d'un générateur d'onde sinusoïdale, ce qui crée un son pur. Faites correspondre la tonalité de celui-ci et celle de la vidéo et vous obtenez un chiffre approximatif.

Vous pouvez calculer la tonalité dominante provenant du pot d’échappement d’une voiture avec des calculs simples. Prenez le régime moteur en tr/min et divisez par 60 pour obtenir une valeur en hertz, dans ce cas, en tours par seconde. Comme un moteur à quatre temps ne démarre que deux fois pour chaque degré de rotation du vilebrequin, vous prenez ce nombre et le multipliez par la moitié du nombre de cylindres. Pour un quatre cylindres tournant à 5 000 tr/min, l'équation est (5 000/60) x 2, ce qui vous donne une valeur de 166 hZ. 

Un moteur unique en son genre

En travaillant à rebours à partir de 1 275 Hz sans connaître le régime exact du moteur, il suffit de diviser par 8 (la moitié des 16 cylindres du moteur) et de multiplier par 60 pour convertir les tours par seconde en tours par minute. Cela nous donne un chiffre de 9 562,5 tr/min.

Il est un peu difficile de déterminer, avec précision, le ton d'échappement dominant le plus élevé à partir de la vidéo, et cela suppose que le clip sonore représente le moteur tournant jusqu'à sa ligne rouge. Ce n’est peut-être pas le cas mais si le son est représentatif, et il n’y a aucune bonne raison de croire qu’il ne l’est pas, nous pouvons supposer qu’il se situe entre 9 500 et 9 600 tr/min.

Parfois, les constructeurs automobiles peuvent mettre l'accent sur d'autres fréquences de tonalité d'échappement grâce à un réglage intelligent des collecteurs, et le résultat offre d'autres tonalités presque aussi fortes que la tonalité dominante. C'est ce qu'on appelle des harmoniques, mais à nos oreilles, il ne semble pas que Bugatti fasse cela ici. Il y a une tonalité qui sonne beaucoup plus fort et clairement que les autres, et elle est d'environ 1 275 Hz. Ce qui est clair, sans l’ombre d’un doute, c’est que le V16 de Bugatti ne ressemblera à aucun moteur connu jusqu’à présent.