Parce que toutes les bonnes choses ont une fin, Bentley retirera le moteur W12 cet été. Présenté cette semaine, le cabriolet Batur est le dernier hommage à ce mastodonte à douze cylindres. Qu'est-ce qui suivra ? Un moteur à combustion interne réduit et électrifié. La marque de luxe de Crewe annonce le "Ultra Performance Hybrid" comme son nouveau groupe motopropulseur phare.

Remplaçant le vénérable moteur biturbo de 6,0 litres, la configuration hybride est basée sur un moteur à essence V8. Malgré ses quatre cylindres en moins, le nouveau moteur promet de délivrer encore plus de puissance. Toutefois, cette affirmation ne vaut que si l'on tient compte du moteur électrique. Bentley affirme que la puissance combinée dépassera les 740 chevaux de la Batur Coupé/Cabriolet. Dans le même temps, il s'agit de 89 ch supplémentaires par rapport aux modèles Flying Spur Speed et Continental GT Speed.

Bentley Ultra Performance Hybrid

La quantité exacte de couple n'est pas mentionnée, mais elle comporte quatre chiffres. Bentley parle de 1 000 Nm. Il sera disponible sur une plus large plage de régime que le W12 sortant. Nous vous rappelons que la Batur dispose de 1 000 Nm de 1 750 à 5 000 tr/min.

Bentley mentionne que l'Ultra Performance Hybrid sera son groupe motopropulseur "le plus dynamique et le plus réactif". Il sera également "le plus efficace" grâce à la technologie hybride. Une batterie non spécifiée offrira une autonomie de 80 km en mode électrique.

Présenté comme un V8 hybride axé sur les performances, le nouveau matériel ne sera pas la première configuration électrifiée de Bentley. Le V6 hybride de 2,9 litres existe depuis des années. Dans la Flying Spur, cette configuration PHEV est évaluée à 536 ch et 750 Nm combinés.

Bentley utilisera son Ultra Performance Hybrid dans une nouvelle famille de "supercars quotidiennes" sans le W12. L'ancien moteur a été construit en 105 000 exemplaires au cours des 20 dernières années, pendant lesquelles il a gagné près de 40 % de puissance. La consommation de carburant a baissé de 25 %, mais le nouveau V8 hybride vise à améliorer encore l'efficacité.

L'avenir du tout électrique a été repoussé. Bentley avait initialement prévu de ne proposer que des véhicules électriques à partir de 2030, mais le nouvel objectif est fixé à 2033. De plus, le premier modèle à zéro émission a été retardé d'environ un an. Il est désormais prévu qu'il soit dévoilé à la fin de l'année 2026 et présenté aux clients en 2027.

Bentley n'est pas la seule marque haut de gamme du groupe Volkswagen à s'éloigner progressivement des moteurs de grosse cylindrée. Audi a déjà mis fin au V10 en retirant la supercar R8. Lamborghini fera de même dans le courant de l'année avec la Huracan, qui sera remplacée par un V8 hybride rechargeable. Toutefois, la société de Sant'Agata Bolognese dispose toujours d'un gros V12 dans la Revuelto.

VW a supprimé le V8 diesel du Touareg il y a quelques années, et Bentley a fait de même en arrêtant le Bentayga à moteur TDI équipé du même moteur biturbo de 4,0 litres. Bugatti met fin à la Chiron et à son puissant W16, mais la prochaine hypercar de Molsheim sera équipée d'un moteur hybride V16 nouvellement développé.