La première BMW Série 8 (1989-1999), appelée en interne E31, a désormais de nombreux amateurs. Mais il existe encore aujourd'hui une sorte de Saint Graal de la E31 : la M8, certes testée par BMW, mais jamais construite en série. Il y a un peu plus de deux ans, l'unique prototype doté d'un V12 de 6,0 litres et de 640 ch a été sorti de la collection et exposé.

Mais que faire si les 380 ch de série d'une 850 CSi ne suffisent pas ? La BMW M8 officielle est une pièce unique. Le préparateur Manhart de Bergisch Gladbach y remédie désormais, avec une solution inhabituelle.

Les techniciens de la division Classic Cars de Manhart Performance ont mis en place un projet de restauration de près de trois ans avec une entreprise partenaire. Ils ont mis sur de grandes roues un coupé E31 qui, selon eux, aurait alors rempli le rôle d'une M8 de manière adéquate.

Manhart MH8 5.0 V8 Limited

Manhart MH8 5.0 V8 Limited

Le soyeux V12 de 5,0 litres de l'ancienne 850i de 1990 a été remplacé par le moteur S62B50 de la BMW E39 M5, tout aussi volumineux, mais avec quatre cylindres en moins. Après une optimisation de la puissance, le groupe M envoie désormais 420 ch aux roues arrière via la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports bridée. Plus que l'augmentation de puissance d'environ 120 CV par rapport au V12, la conception beaucoup plus agressive du moteur S62 influence le "caractère masculin" de la voiture, qui s'appelle désormais Manhart MH8 5.0 V8 Limited 01/05.

Le changement d'attitude est souligné acoustiquement par les grondements et les beuglements à basse fréquence du système d'échappement sportif en acier inoxydable. Les passages de roue de la série 8 sont remplis de jantes en alliage léger Concave One de 9x20 et 10,5x20 pouces, chaussées de pneus Continental Sport Contact 7 en 255/30R20 et 295/25R20. L'amélioration des freins MANHART avec des étriers fixes à 4 pistons et des disques de frein perforés de 340 millimètres de diamètre sur l'essieu avant est bien visible à travers les étoiles filigranes des jantes à doubles branches.

Les ressorts de rabaissement H&R combinés aux amortisseurs Bilstein B6 donnent à cette Série 8 particulière une allure encore plus ramassée, tandis que des rondelles d'écartement, également fabriquées en interne, permettent d'aligner les combinaisons roues/pneus à l'horizontale sur les ailes. Bien entendu, toutes les pièces des essieux ont été grenaillées et remises à neuf au cours de la restauration, et tous les caoutchoucs et paliers ont été remplacés.

Manhart MH8 5.0 V8 Limited

L'allure dynamique de la MH8 5.0 V8, qui a bien sûr été entièrement repeinte, est également soulignée par l'installation de la jupe avant plus imposante ainsi que de la jupe arrière de la 850 CSi, des rétroviseurs extérieurs M coupe-vent ainsi que d'une arête de décollement aérodynamique sur le coffre arrière.

Les sièges, la banquette arrière, les panneaux de porte et les panneaux latéraux ainsi que le tableau de bord et la console centrale ont été retaillés et portent désormais des applications et des coutures de couleur. Il en va de même pour les nouveaux revêtements du volant sport BMW, du levier de vitesses et du frein à main, qui ont été réalisés en Alcantara souple. Le même matériau ennoblit également le ciel de pavillon et les revêtements des montants, les coques arrière des sièges sport intégraux ainsi que la plage arrière.


Comme son nom l'indique, la MH8 5.0 V8 Limited 01/05 dans sa configuration, décrite ici et permettant l'obtention d'une plaque d'immatriculation H, est limitée à cinq exemplaires seulement dans le monde. L'exemplaire illustré ici est actuellement en vente
et peut changer de propriétaire pour 149 000 euros. Un rapport d'expertise récent indique une valeur de restauration encore plus élevée.