Essai Opel Crossland X : 1.6 Diesel 120 ch - Encore légitime ?

Sous le giron du Groupe PSA depuis quelques mois, Opel n'a pas attendu son rachat officiel par le groupe français pour bénéficier de certains éléments et de certaines technologies qui équipent déjà quelques Peugeot et quelques Citroën. En effet, un partenariat technique avait déjà été signé il y quelques années entre Opel et le Groupe PSA, notamment pour la fabrication des SUV de la marque allemande qui reposent sur les mêmes bases techniques que les SUV de chez Peugeot.

Quand nous connaissons les qualités routières des SUV du Groupe PSA, notamment des deux best-sellers de chez Peugeot, le 2008 et le 3008 sur lesquels les Crossland X et le Grandland X reposent, nous ne nous faisons pas trop de soucis sur les qualités routières de notre Crossland X du jour. Si aujourd'hui l'essentiel des ventes de ce genre de petit SUV urbain se fait en motorisation essence, il n'en demeure pas moins que les constructeurs proposent toujours un ou deux moteurs diesel au catalogue, et c'est effectivement le cas chez Opel avec un moteur 1,6 litre diesel de 120 chevaux. Il s'agit d'un moteur que nous connaissons déjà bien également puisqu'il sévit au sein de nombreuses voitures du Groupe PSA et sous différents niveaux de puissance.

Essai Opel Crossland X

Mélange des genres

Quand on regarde de plus près le catalogue de chez Opel, on remarque une petite incohérence. En effet, avec l'arrivée du Crossland X en 2017 et le maintien au catalogue du Mokka X, cela nous donne deux voitures d'un même segment au sein d'une même ma...