Essai Porsche Panamera GTS (2019) - Agile par nature

Arrivée à maturité après des débuts pour le moins tumultueux, la Porsche Panamera est aujourd'hui la cible de nombreux constructeurs qui cherchent eux aussi a posséder une luxueuse berline sportive à leur catalogue. Récemment, nous avons pu voir Mercedes-AMG et sa GT 63 S forte de 639 chevaux venir faire de l'ombre à la Panamera, et ce sera bientôt au tour d'autres marques comme peut-être Lamborghini ou encore Aston Martin de venir faire de l'ombre à l'allemande. Quoi qu'il en soit, Porsche possède toujours une petite longueur d'avance dans ce domaine, notamment on offrant l'une des berlines sportives les plus puissantes du marché grâce à sa version Turbo S E-Hybrid de 680 chevaux. Rendez-vous compte, pratiquement 700 chevaux sous la pédale de droite sans s'attirer les foudres du législateur. Mais pour les allergiques à l'hybride et pour ceux indisposés à mettre environ 190'000 euros (sans les options) pour une Panamera, il existe d'autres solutions.

Essai Porsche Panamera GTS 2019

GTS qu'est ce que cela signifie ?

Souvent, quand on est à la recherche d'une berline sportive, c'est que l'on souhaite un minimum de confort à bord. Chez Porsche, il existe une gamme qui associe le meilleur des deux mondes : les versions GTS. L'appellation GTS pour "Grand Tourisme Sport" remonte aux courses de Grand Tourisme pour des sportives biplaces des années 1950 à 1960. La 356 fut la première Porsche à porter le nom GT en 1955 avant que la 904 inaugure la désignation GTS en 1963. Cela remonte donc à quelques années, mai...