Toyota devra désormais compter sur un concurrent de taille avec le nouveau Kia Niro Hybride !

Lancé cette année, le nouveau Kia Niro est un crossover compact hybride qui vient attaquer de front ses concurrentes asiatiques que sont les Toyota Auris Hybride et plus largement la Toyota Prius, dont le succès n'est plus à prouver. Objectif pour le nouveau challenger coréen : faire mieux que Toyota en termes de style et de comportement routier, et offrir au global une alternative bien plus convaincante sur le marché, avec à la clé un objectif de 4000 ventes par an en France.

Lire aussi:

Et le Niro est déjà couronné pour sa sobriété, avec d'ores et déjà une inscription au Guinness World Record ! En effet, le fameux livre des records a constaté une consommation moyenne de 3,04 litres/100 km, sur un parcours de 5978 km entre New York et Los Angeles, faisant du Kia Niro le véhicule hybride le plus sobre aux États-Unis d'une côte à l'autre. Pour le reste, que vaut le dernier-né de Kia sur la route ? Nous en avons pris le volant pour un premier essai...

Un design sobre et passe-partout

Dès le premier regard, le Kia Niro séduit avec sa face avant plutôt sobre et réussie, sur laquelle on retrouve la fameuse calandre "Tiger nose" des dernières productions de Kia, ainsi que deux phares avant bi-Xénon en amande qui lui donnent un faux air de Porsche Macan. Une similarité que nous avons également pu constater lors de l'essai du Kia Sportage restylé. Pour le reste, le positionnement de crossover est plutôt assumé, avec de grandes jantes de 18 pouces, des protections en plastique noir ceinturant la carrosserie et les passages de roue, ainsi que des barres de toit affleurantes façon aluminium, qui font écho aux inserts aluminium au niveau des boucliers avant et arrière.

A l'arrière justement, là où le reste de la voiture possède des galbes avantageux, le design de la malle est plutôt quelconque et plat, et où le seul relief est assuré par le becquet intégré en haut de la lunette arrière, ainsi que la signature lumineuse des feux aux multiples LED. Le gain aérodynamique d'une telle conception est indéniable, mais on aurait apprécié un peu plus d'audace. Toutefois, Kia a réussi dans l'ensemble à nous offrir un look bien plus valorisant que ses principales concurrentes de chez Toyota, au design malheureusement torturé.

Essai Kia Niro Hybride 2016

Une ambiance moderne et technologique

A bord, la sobriété est également au rendez-vous avec une ambiance sérieuse et technologique. La finition est dans l'ensemble correcte, même si on regrettera la présence de plastiques durs : rien de choquant toutefois au regard de ce qu'offre la concurrence, et la présence sur notre modèle d'essai d'un garnissage cuir de bonne facture rend l'ensemble assez valorisant.

L'équipement est riche et la technologie est au rendez-vous avec, au centre de la planche de bord, un écran tactile de 7 pouces qui commande un système multimédia avec navigation GPS 3D plutôt bien pensé, incluant le support d'Apple CarPlay et Android Auto ainsi que la mise à jour de la cartographie durant toute la durée de la garantie (soit 7 ans), sans oublier de nombreux équipements avec des sièges électriques et chauffants, un volant chauffant, l'accès et démarrage sans clé, des projecteurs bi-Xénon, l'alerte et l'assistance au maintien de voie, la surveillance des angles morts, le système audio JBL ou encore la caméra de recul.

L'habitabilité est bonne, aussi bien à l'avant qu'à l'arrière où l'espace aux jambes est généreux et la garde au toit confortable, même pour les grands gabarits. En revanche, on regrettera l'étroitesse des rangements à bord et du coffre avec ses 427 litres, pouvant toutefois s'agrandir jusqu'à 1425 litres une fois la banquette 2/3-1/3 rabattue.

Essai Kia Niro Hybride 2016

Le confort de rouler en hybride

Plutôt compact avec ses 4,36 mètres de long, le Kia Niro excelle en ville avec un bon rayon de braquage et une motorisation qui lui permet de rouler en 100% électrique sur d'assez longues distances, là où la concurrence aurait déjà vu son moteur thermique redémarrer. Sous le capot, le Niro est exclusivement proposé avec un moteur essence 1,6 litres GDi de 105 chevaux couplé à un moteur électrique de 43,5 chevaux, offrant une puissance totale de 141 chevaux et 265 Nm de couple. La batterie cachée sous la banquette arrière se recharge alors de manière transparente lors des freinages et des décélérations.

Ce que l'on retiendra surtout, c'est son confort et son silence global de fonctionnement : en effet, le Kia Niro bénéficie d'une bonne insonorisation, et le redémarrage du moteur thermique s'effectue en toute discrétion, sauf lors des fortes sollicitations et notamment en mode Sport, où la puissance des deux motorisations se cumule pour plus de couple et de puissance disponible.

Sur la route, il ne faudra pas vous attendre à un comportement dynamique particulièrement pointu : en effet, le Niro est plutôt axé confort, et bien que sa tenue de route soit très correcte, la direction est peu informative et le freinage manque de mordant. Aussi, la voiture est assez lourde, avec un poids à vide de 1520 kg qui ne lui permet que de tranquilles accélérations avec un 0 à 100 km/h en 11,5 secondes. Toutefois, le bilan est plutôt correct et avec la présence d'une transmission automatique à double embrayage particulièrement souple, rapide et agréable, l'agrément de conduite est bien meilleur que ses concurrentes asiatiques à boîte CVT.

Essai Kia Niro Hybride 2016

En conclusion

Malgré quelques petits défauts, ce nouveau Kia Niro est une offre plutôt convaincante, qui marie le design d'un crossover aux faibles consommations d'une motorisation hybride. Il propose une alternative sérieuse à ses concurrentes de chez Toyota, avec un look bien plus valorisant et un agrément de conduite supérieur, avec un ensemble moteur-boîte bien plus agréable à l'utilisation.

Au niveau de la consommation, nous avons relevé lors de notre essai une moyenne de 5,3 litres aux 100 km, un chiffre tout à fait raisonnable et cohérent face aux 4,4 litres (soit 101 g/km de CO2) annoncés par le constructeur. Les deux premiers niveaux de finition du Niro, équipés de roues plus petites de 16 pouces (contre 18 sur notre modèle d'essai), promettent une consommation moyenne de 3,8 litres aux 100 km (soit 88 g/km de CO2).

Au niveau des tarifs, il vous faudra compter sur un prix d'entrée de 26'990 € pour un Kia Niro en finition "Motion". Notre finition haut de gamme à l'essai, dénommée "Premium", est proposée à partir de 32'990 €, hors options.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs
Niveau d'équipement Freinage peu mordant
Confort et agrément d'utilisation Etroitesse des rangements à bord
Consommation raisonnable Design quelconque à l'arrière

 

Kia Niro Premium - 1.6 GDi Hybrid 141 DCT6

Motorisation Hybride essence GDi, 4-cylindres en ligne, 1580 cm³, 16 soupapes à injection directe (105 ch) + moteur électrique synchrone à aimant permanent (43,5 ch)
Puissance 141 chevaux / 265 Nm
Transmission Boîte automatique à double embrayage DCT à 6 rapports
0-100 km/h 11,5 secondes
Vitesse de pointe 162 km/h
Poids 1520 kg
Volume de coffre 427 à 1425 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 4,4 l/100 km / Extra-urbain : 4,5 l/100 km / Mixte : 4,4 l/100 km
Prix de base 26'990 €
Prix de la version testée 33'600 €

Abonnez-vous à la newsletter

Essai Kia Niro Hybride 2016

Photo: Tran HA