Les moteurs essence trois-cylindres sont légion à l'heure actuelle : l'Octavia Combi n'y échappe pas et reçoit désormais le nouveau bloc 1.0 TSI 116 chevaux.

L'histoire de la Škoda Octavia remonte à 1959 avec la première berline qui portait ce nom, mais a fait son retour à la fin du siècle dernier avec l'Octavia "moderne", dont la première génération a été lancée en 1996. Depuis, trois générations se sont succédées, et l'actuelle, lancée en 2013, offre plus que jamais une alternative sérieuse à ses concurrentes.

Lire aussi:

Cette berline compacte offre une déclinaison break dénommée Combi que nous essayons aujourd'hui. Son restylage de mi-carrière a été dévoilé à l'automne dernier, et devrait être lancé sur nos routes en ce début d'année 2017. En attendant son arrivée, nous avons pris le volant d'une version 2016 équipée de la nouvelle motorisation essence trois-cylindres 1.0 TSI de 116 chevaux...

Un design on ne peut plus sérieux

La gamme du constructeur tchèque est actuellement en pleine mutation. Si l'on peut compter sur de nouveaux modèles comme le Škoda Kodiaq, le reste de la gamme a subi une importante mise à jour ces dernières années, en témoigne l'harmonisation du design des nouvelles Fabia, Superb ou encore Octavia.

Cette dernière offre des lignes particulièrement sobres et sérieuses, avec notamment une face avant dotée de la calandre Škoda avec ses barrettes verticales et ses feux à la signature lumineuse à LED, des lignes de profil rectilignes marquées par ailes bombées pour une once de dynamisme, tandis qu'un pli de carrosserie en partie basse des portières se prolonge jusque sur le bouclier arrière, doté d'une jupe noire affinant ses traits façon extracteur d'air.

Pour agrémenter le tout, notre modèle d'essai est une série spéciale badgée "Edition" qui apporte de nombreux équipements supplémentaires par rapport à la finition d'entrée de gamme Active. Citons notamment les jantes alliage de 17 pouces, le Pack Chrome, les vitres et lunette arrière surteintées, une sellerie spécifique, le régulateur de vitesse, le radar de recul, la climatisation automatique bi-zone ou encore la navigation GPS Amundsen.

Essai Škoda Octavia Combi 2016

Un intérieur un peu trop sobre ?

A bord, comme à l'accoutumée chez Škoda et plus largement sur les véhicules du groupe Volkswagen, l'ambiance est particulièrement sobre... À la limite de l'austérité ? En effet, les lignes sont très sérieuses et on aurait apprécié un peu plus de chaleur dans cet intérieur où les finitions sont toutefois de qualité, malgré la présence de quelques plastiques durs, et d'accoudoirs de porte dont la rigueur est assez sévère pour nos coudes.

Heureusement, la série spéciale Edition apporte une sellerie spécifique en tissu/Alcantara, doté de surpiqûres bleues qui ajoutent un peu de couleur à cet habitacle. Un intérieur beige plus lumineux est également disponible au catalogue. Les équipements sont nombreux sur notre version d'essai doté de quelques options fort appréciables, tels que l'accès et démarrage mains libres "KESSY", les phares bi-Xénon directionnels avec feux à LED, les sièges et pare-brise chauffants, le toit ouvrant panoramique en verre, ou encore le régulateur de vitesse adaptatif.

Mais le point fort de l'Octavia est surtout son habitabilité, parmi les plus accueillantes du segment, avec notamment une place aux jambes à l'arrière particulièrement généreuse. Le coffre offre sur cette version break Combi un volume de 610 litres, pouvant atteindre 1740 litres une fois la banquette arrière rabattue. Les astuces "Simply Clever" sont toujours au rendez-vous, avec notamment dans le coffre un système de retenue de bagages doté d'une pochette pouvant accueillir quelques objets ou bouteilles, des crochets accroche sacs, sans oublier les traditionnels gratte-givre, poubelle de portière ou porte-ticket sur le pare-brise.

Essai Škoda Octavia Combi 2016

La force tranquille

Sous le capot de notre version d'essai, nous retrouvons un petit bloc essence 1.0 TSI, qui équipe également d'autres modèles du groupe Volkswagen depuis peu. Celui-ci développe 116 chevaux pour 200 Nm de couple, et vient remplacer le quatre-cylindres 1.2 TSI de 110 chevaux. Sur la route, la sonorité assez rugueuse caractéristique des moteurs trois-cylindres est toujours au rendez-vous, mais fort heureusement, l'insonorisation est soignée et le confort sonore est maîtrisé, sauf à une vitesse plus élevée, sur autoroute par exemple où l'on pourra noter quelques bruits aérodynamiques.

Quant au tempérament de cette version, il est sans surprise plutôt calme, surtout avec la boîte automatique DSG double embrayage à 7 rapports qui semble avoir été optimisée pour l'éco-conduite ainsi que la maîtrise des consommations et émissions de CO2. En effet, les accélérations sont linéaires en mode automatique, mais sauront être plus dynamiques une fois le mode Sport enclenché. Toutefois, les performances sont tout à fait correctes pour un usage quotidien, avec un 0 à 100 km/h réalisé en 10,2 secondes, même si l'on aurait apprécié un peu plus de couple et des reprises plus franches afin d'effectuer des dépassements en toute sécurité. Pour cela, un plus volontaire bloc quatre-cylindres 1.4 TSI de 150 chevaux est également proposé dans la gamme Octavia.

A l'usage, on retrouve le confort de conduite de l'Octavia, ainsi que la réactivité et la souplesse de la boîte DSG qui apporte un agrément de conduite certain, pour des voyages en toute quiétude. La direction est précise et souple, le roulis est maîtrisé et le comportement routier est sécurisant, d'autant plus avec son freinage doté de quatre disques permettant d'arrêter la voiture avec suffisamment de mordant.

Essai Škoda Octavia Combi 2016

En conclusion

Destiné aux automobilistes tranquilles recherchant un bon compromis entre le confort et les performances, cette Škoda Octavia Combi dotée du 1.0 TSI de 116 chevaux offrira les performances suffisantes à un usage calme et serein, sans pour autant être un foudre de guerre. Malgré un design plutôt sobre et austère à bord, l'Octavia est sérieuse et ne manque pas d'astuces pour faciliter la vie au quotidien, et offre surtout l'une des meilleures habitabilités du segment.

Au niveau de la consommation, nous avons relevé lors de notre essai une moyenne de 6,1 litres aux 100 km, soit environ un litre de plus que les 4,8 litres (soit 109 g/km de CO2) annoncés par le constructeur. Les blocs TSI de la gamme Octavia offrant des puissances allant de 85 à 230 chevaux, ce 1.0 TSI de 116 chevaux se positionne comme la plus sobre des motorisations essence.

Au niveau des tarifs, il vous faudra compter sur un prix d'entrée de 18'890 € pour une Škoda Octavia Combi en finition "Active". Notre série spéciale à l'essai, dénommée "Edition", est proposée à partir de 26'450 €, hors options.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs
Confort d'utilisation Intérieur au design austère
Agrément de la boîte DSG  Reprises parfois laborieuses
Astuces "Simply Clever"  

 

Škoda Octavia Combi Edition - 1.0 TSI 116 DSG7

Motorisation Essence, 3 cylindres en ligne, 999 cm³, 12 soupapes
Puissance 116 chevaux / 200 Nm
Transmission Boîte automatique à double embrayage DSG à 7 rapports / Traction avant
0-100 km/h 10,2 secondes
Vitesse de pointe 200 km/h
Poids 1269 kg
Volume de coffre 610 à 1740 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,7 l/100 km / Extra-urbain : 4,3 l/100 km / Mixte : 4,8 l/100 km
Prix de base 18'890 €
Prix de la version testée 26'450 €

Essai Škoda Octavia Combi 2016

Photo: Tran HA