Nous avons essayé le nouveau Citroën C3 Aircross sur les routes du sud de la Corse.

Nous vous l'avons présenté en avant-première à l'occasion du Salon Automobile de Francfort 2017, c'est désormais sous le soleil de la Corse, et plus particulièrement dans la région d'Ajaccio que nous avons pu prendre en main le nouveau Citroën C3 Aircross.

Ce modèle succède à la Citroën C3 Picasso (2008 - 2017) dont la carrière aura finalement été en demi-teinte (un peu plus de 8'000 ventes au premier semestre 2017), notamment en raison de la montée en puissance des SUV et autres crossovers.

Der 4,08 Meter lange C3 Picasso verbindet eine kompakte Front mit einem steilen Heck
Essai Citroën C3 Aircross (2017)

Curieusement, il aura fallu un peu de temps à Citroën pour investir ce segment très dynamique du petit crossover, alors que les Peugeot 2008 et Renault Captur se réservent une très belle part du gâteau (38'706 ventes pour le lion au premier semestre 2017 et 37'479 ventes pour le losange sur la même période).

L'arrivée du C3 Aircross est donc un modèle essentiel pour la firme aux chevrons, afin de conquérir des parts de marché mais aussi participer au renouveau de l'image Citroën qui s'amorce lentement mais sûrement. 

Pas besoin d'être un grand spécialiste de l'automobile pour remarquer que la Citroën C3 Aircross est ni plus ni moins que la sœur "baroudeuse" de la citadine C3, que nous avons essayée en début d'année.

Une C3 plus baroudeuse

La ligne générale reste donc la même, mais la version Aircross affiche un gabarit plus costaud. Plus de 16 cm en longueur, avec une taille qui s'établit à 4,15 mètres dorénavant.

Outre les cotes à la hausse, le style évolue, avec un aspect plus baroudeur. La proue reprend les optiques très fines, et la large calandre chromée, mais la version Aircross présente une calandre plus proéminente, des antibrouillards plus imposants et des sabots de protections sur les boucliers qui accentuent son agressivité.

Plus haute que la citadine C3 (1,64 m), la version Aircross se distingue aussi par ses passages de roues mieux protégés, par la présence de pneus mixtes (sur les versions équipées du Grip Control), par de très belles barres de toit, et par un décor sur les vitres de custode.

Essai Citroën C3 Aircross (2018)
Essai Citroën C3 Aircross (2018)
Essai Citroën C3 Aircross (2018)

L'habitacle est soigné

Une fois n'est pas coutume, l'habitacle a été réellement étudié en fonction du design extérieur du C3 Aircross.
Le crossover Citroën propose ainsi 8 couleurs et 4 teintes de toit différentes, associées à 5 ambiances d'habitacle au choix. Le choix des combinaisons est assez nombreux, et il faut espérer que les Citroën C3 Aircross que nous croiserons sur nos routes seront éclectiques.

Essai Citroën C3 Aircross (2018)

Mais revenons à cet intérieur. On retrouve le design inauguré par la citadine C3, à savoir une planche de bord très moderne et épurée, dont l'effort de personnalisation est significatif. Sur notre exemplaire, nous disposions de couleurs claires, avec une combinaison grise et orange du plus bel effet. Mention spéciale au retour tissu sur la planche de bord !

Les sièges se distinguent par ailleurs par une belle largeur au niveau des épaules, et un confort plutôt moelleux. Plutôt agréable, mais le maintien latéral reste perfectible comme nous avons pu nous en rendre compte sur les routes corses.

Essai Citroën C3 Aircross (2018)
Essai Citroën C3 Aircross (2018)

Le crossover des familles

Citroën a aussi peaufiné la modularité et l'habitabilité de son C3 Aircross. Les rangements sont nombreux et pratiques (on pense aux poches aumônières au dos des sièges qui ont tendance à disparaître), alors que l'espace à bord est bien optimisé. La banquette arrière propose un bon espace aux jambes, mais se distingue surtout par son plancher relativement plat qui permet à un adulte de prendre place au centre, alors que la banquette est coulissante (de série sur la finition Shine).

Cousin du Peugeot 2008, le Citroën C3 Aircross offre logiquement le même volume de coffre (410 litres), mais sa modularité plus poussée et la possibilité de rabattre le siège passager avant permet de porter le volume total à environ 1290 litres. Un record pour la catégorie.

Essai Citroën C3 Aircross (2017)
Essai Citroën C3 Aircross (2017)

Un châssis aux petits oignons

Il est temps de prendre le volant, d'autant que le terrain de jeu corse permet de bien cerner les qualités et les défauts du châssis. Moderne, développée par PSA et partagée avec l'Opel Crossland X, la plateforme met en avant un beau dynamisme, qui ménage malgré tout un certain confort. Le train avant, très mobile et précis, permet d'entrer assez rapidement dans les virages, d'autant que le calibrage de la direction est pour une fois assez précis. L'auto prend peu de roulis, et l'attaque de la pédale de frein est franche. Une belle réussite. À noter que le maintien latéral des pneumatiques M+S est un poil moins bon sur les versions équipées du Grip Control.

Essai Citroën C3 Aircross (2018)

Essence ou Diesel ?

Pour cet essai dans le sud d'Ajaccio, nous avons eu l'occasion de tester deux motorisations : le diesel de 120 ch en boîte manuelle et l'essence de 110 ch en boîte automatique.

Le premier reste encore un peu rugueux à froid et à bas régime, alors que des vibrations se ressentent encore dans le pédalier. Suffisamment puissant et coupleux, il conviendra à ceux qui roulent beaucoup, notamment sur autoroute. Bémol, la démultiplication XXL de sa transmission nous oblige à rétrograder plus que de raison sur routes de montagne.

Plus agréable à l'usage, le 3 cylindres turbo essence laisse échapper une petite sonorité agréable. Nerveux sur les 3 premiers rapports, il profite bien de la boîte automatique optionnelle et convient bien à l'esprit du modèle. Son couple inférieur à celui du diesel, le rend malgré tout moins à l'aise sur parcours autoroutier.

Un mot des consommations, avec une moyenne mesurée sur notre parcours de 5,5 litres aux 100 km en diesel et de 6,7 litres aux 100 km en essence et boîte automatique.

Essai Citroën C3 Aircross (2018)

 

Pas un vrai 4x4, mais...

Pour un usage sur un relief accidenté ou dans des régions à la météo capricieuse, le Citroën C3 Aircross peut donc recevoir le Grip Control optionnel (300 €). Un équipement comme on l'a vu associé aux pneumatiques M+S (Mud and Snow). Jouant sur les réglages de l'ESP, cette technologie associée aux bonnes gommes, permet de gagner en motricité dès que les conditions l'exigent.

Avec une garde au sol de 17,5 cm, le C3 Aircross est d'ailleurs loin d'être ridicule en tout-chemin comme vous pouvez le constater sur notre reportage vidéo.

Bien évidemment, le crossover français n'a aucune velléité au franchissement. Pour cela il faudra opter pour un Jeep Renegade bien plus onéreux.

2017 Citroen C3 Aircross

Conclusion

L'équipement de base du Citroën C3 Aircross ne casse pas la baraque (régulateur-limiteur de vitesse, ordinateur de bord, kit bluetooth et USB. Il faudra plutôt opter pour la finition intermédiaire Feel pour bénéficier d'un équipement intéressant (climatisation, jantes alliage, rétroviseurs électriques, volant cuir... à partir de 19'250 € en 110 ch essence).

Sur notre version d'essai en finition Shine, il faudra compter 22'750 € avec la boîte automatique, auxquels il faudra rajouter le démarrage mains libres (350 €), le Grip Control (300 €), le toit ouvrant panoramique (850 €), le pack techno (650 €)...

Nous l'avons bien apprécié à l'occasion du Salon de Francfort 2017, nous avons désormais la confirmation que le nouveau Citroën C3 Aircross est bien né. Sa bouille sympathique, son habitacle spacieux et modulable, et sa belle polyvalence lui permettent d'entrer sans complexe sur le marché des crossovers urbains.

Photos : Julien Marcos Motor1.com - Citroën / Opérateur drone vidéo : Bertrand Debeurret

 

Lire aussi:

 

 

Points positifs Points négatifs
Style dynamique et moderne Pas un vrai 4x4
Polyvalence Rétrovision vers l'arrière
Habitacle plaisant

Reprises sur les derniers rapports

 

Motorisation 3 cylindres turbo essence, 1199 cm3
Puissance 110 ch à 5500 tr/min / 205 Nm à 1500 tr/min
Transmission Boîte automatique à 6 rapports
Type de transmission Traction
0-100 km/h 10,6 sec
Vitesse de pointe 183 km/h
Economie de carburant Cycle urbain : 6,9 l/100 km / Extra-urbain : 4,8 l/100 km / Mixte : 5,6 l/100 km
Places 5
Poids 1203 kilos à vide
Volume de coffre 410 litres / 1289 litres (banquette rabattue)
En vente octobre 2017
Prix de base à partir de 19'250 € (Feel BVM)
Prix de la version testée 22'750 € pour la finition Shine EAT6

Essai Citroën C3 Aircross (2018)