Essai Škoda Karoq : 1.0 TSI 116 ch - Des gênes de leader ?

Plus que jamais, les SUV ont pris les devants sur le marché automobile. Preuve en est, quasiment toutes les marques proposent à leur catalogue au moins un SUV, si ce n'est deux, voire même plus pour les plus gros constructeurs. De son côté, Škoda a un peu tardé avant de dégainer dans ce segment, la faute à une politique de groupe qui privilégiait sans doute d'autres marques. Mais depuis deux ans, le constructeur tchèque a vu arriver dans sa gamme deux modèles de choix : le Škoda Kodiaq et le Škoda Karoq. C'est ce dernier aujourd'hui qui nous intéresse, et plus particulièrement sa plus petite motorisation essence, à savoir le trois cylindres 1,0 litre TSI de 116 chevaux associé à la boîte robotisée à double embrayage DSG à sept rapports.

Avec ses 4,39 mètres de long, le Karoq se place dans la catégorie des SUV de segment C où la Peugeot 3008 règne en maître. Avec un Kodiaq qui culmine à 4,70 mètres et un futur petit SUV urbain d'environ 4,20 mètres qui arrivera courant 2019 (et annoncé par le Concept Vision X), le Karoq vient se placer au centre d'une gamme bientôt établie. Son objectif est simple : proposer un véhicule correctement équipé, bien conçu, le tout à des tarifs plutôt contenus. Ce cousin du Volkswagen Tiguan pourrait donc avoir plus d'un atout dans sa manche pour faire de l'ombre aux stars du segment en misant notamment sur la rationalité.

Essai Škoda Karoq 2017
Essai Škoda Karoq 2017
Essai Škoda Karoq 2017
Essai Škoda Karoq 2017
Essai Škoda Karoq 2017

Si nous vous laissons seul juge de son style, force est de constater que le Karoq joue la carte de la sobriété. Point ...