Un lettrage Škoda à l'arrière pour les deux et un TDI de 190 ch pour le Karoq.

À l’occasion du changement de millésime, Škoda s'intéresse à ses deux SUV, le Kodiaq et le Karoq. En ce qui concerne le look, les deux véhicules abandonnent le logo sur la malle arrière au profit d’un lettrage Škoda. Cet élément de finition est en voie de généralisation dans la gamme du constructeur tchèque. Il est déjà présent sur la malle de la Scala, du Kamiq et de la Superb restylée. Il l'est également sur celle de la Citigo e iV, premier modèle électrique du constructeur.

Skoda Kodiaq 2020

Škoda a aussi amélioré le système de détection d’angles morts proposé sur les deux véhicules. La portée passe de 20 à 70 mètres et les signaux d’avertissement à destination du conducteur sont désormais plus visibles. Ils se situent maintenant dans l’intérieur rétroviseur, alors qu’ils étaient précédemment dans le verre du miroir.

Autre changement concernant les deux véhicules à la fois : la possibilité d’opter pour le "châssis dynamique" sur un modèle en deux roues motrices, qui n’existait pas jusqu’à présent. Ledit châssis, qui se nomme officiellement DCC, améliore le confort et permet au conducteur de choisir entre trois lois d’amortissement selon ses envies (Confort, Normal et Sport).

La palette de motorisations demeure inchangée sur le Kodiaq mais s’enrichit d’une nouvelle option sur le Karoq, le diesel TDI de 190 ch. Il est associé à une boîte DSG7 et à une transmission intégrale.

Škoda annonce également l’arrivée de nouvelles jantes "Ignite" de 20 pouces sur le Kodiaq. Elles sont disponibles sur les versions Sportline, RS et L&K. Toujours sur le Kodiaq, un nouveau système de surveillance de la pression des pneus intègre le catalogue des options (compatible avec des roues d’au minimum 18 pouces). Enfin, une sellerie en cuir perforé arrive sur le Kodiaq Scout.

'

Galerie: 2020 Skoda Karoq et Kodiaq