Essai Škoda Kodiaq RS à Spa-Francorchamps - Le SUV sportif du dimanche

Chez Škoda, on a décidé d'enrager le Kodiaq. Avec le label RS, pour Rallye Sport, le Kodiaq RS compte sur son style et son moteur pour terrifier un segment bien particulier. C'est un SUV qui est avant tout familial, mais pour montrer sa toute-puissance, le Kodiaq RS clame haut et fort qu'il est le plus rapide sur la Boucle Nord du Nürburgring ; dans la catégorie particulière des SUV sept places (9'29"84 minutes). Alors nous nous sommes rendus en Belgique, à Bruxelles puis sur le circuit de Spa-Francorchamps, afin de l'essayer et de vérifier de quoi il est (vraiment) capable.

Skoda Kodiaq RS
Skoda Kodiaq RS

Est-il vraiment plaisant à conduire ? 

Avant d'aborder le style et la praticité du Kodiaq RS, entrons directement dans le vif du sujet, à savoir, la conduite. Que cela soit bien clair dès le début, le Kodiaq RS n'est pas une voiture de sport ! Pour le qualifier, nous dirons que c'est un véhicule familial et dynamique. Sous son capot, on retrouve un moteur bien connu au sein du groupe Volkswagen (Tiguan, Arteon, Passat etc.). C'est un bloc diesel quatre-cylindres 2.0 Bi-TDI. Ce moulin développe 240 ch pour 500 Nm de couple maximal. Cela semble suffisamment costaud, mais il faut garder en tête que le Kodiaq RS joue dans la catégorie des poids lourds puisqu'il pèse 1,8 tonne à vide (c'est moins qu'un BMW X5). Škoda nous dit que le 0 à 100 km/h est réalisé en 6.9 s (7.0 s dans la configuration 7 places) et nous n'avons aucun doute là-dessus. Les accélérations (lors des premiers passages de rapports)...