Essai Tesla Model X 100D - Jeunesse éternelle

La gamme Tesla ne compte que trois modèles. Dont deux seulement sont déjà sur nos routes : la berline Model S, et le SUV Model X. En attendant la Model 3 pour 2019. À voir la durée de vie de certaines voitures chez les constructeurs, on pourrait se dire que ces deux là ne sont plus tout récents : 2012 pour la première, 2015 pour la seconde. Si ce n’est que Tesla ne fait rien comme personne. Et fait évoluer sa gamme en permanence. Parfois même dans la plus grande discrétion.

C’est pour cela que nous repartons essayer un Model X qui, d’apparence, n’a rien de neuf. D’apparence seulement. Car nous avons cette fois-ci la version 100D, pas la plus puissante mais celle qui peut nous emmener le plus loin. Les options ont changé. Les garnitures intérieures aussi. Jusqu’au logiciel, qui vit ses derniers moments avant une mise à jour annoncée.

Essai Tesla Model X 100D

Il fait (toujours) tourner les têtes

Comme précisé à l’instant, d’extérieur, notre Tesla Model X 100D du jour n’a pas changé depuis notre 90D d’avril 2017. Si ce n’est au niveau des couleurs. Blanc nacré jantes noires. Ça en jette. On pourrait croire que ce n’est pas si discret que ça mais en fait, c’est loin d’être la configuration la plus tape-à-l’oeil. Et pourtant, le Model X, même plus d’un an et demi après son arrivée en France, continue de faire tourner les têtes. Il est vrai qu’on en voit moins que de Model S. Et puis il y a toujours ce fantasme qui entoure Tesla, celui d’une marque jeune qui concurrence les plus grands. De voitures 100% ...