Oui, il est possible de réduire le montant de sa prime !

Troisième partie

Vous estimez que le budget consacré à votre assurance auto est démesuré ? Vous êtes loin d'être un cas isolé, puisque le montant moyen de la prime annuelle - même s'il varie en fonction des régions - est estimé à un peu moins de 600 euros en France pour un véhicule dit léger.

Les catastrophes naturelles provoquant des sinistres automobiles ayant tendance à augmenter - de manière assez spectaculaire dans certains endroits -, les cotisations continuent d'augmenter. Si la loi Hamon n'a guère eu trop de conséquences sur les tarifs, la tendance globale indique malgré tout une légère hausse des primes.

Nous vous proposons ici un résumé des idées auxquelles vous n'avez peut-être pas songé, afin de faire baisser le prix de votre contrat d'assurance auto.

Pour relire les deux premières parties du sujet

voiture volée France

9. Songez à votre bonus-malus, évitez les accidents

Si cela semble évident, il peut être bon de rappeler que le meilleur moyen de faire baisser le montant de votre prime d'assurance auto reste de ne pas avoir d'accident. Le système de bonus-malus fait en effet diminuer la prime au fil des ans.

Pour rappel, chaque année passée sans sinistre (accident, accrochage ou autre) pour lequel votre responsabilité serait engagée fait baisser le coefficient qui vous est attribué. Vous pouvez ainsi descendre jusqu'à 0,5, ce qui correspond à la moitié du montant de votre première cotisation ! Autrement dit, cela vaut vraiment la peine d'éviter les erreurs sur la route.

Si vous parvenez à atteindre le coefficient de 0,5, certains assureurs proposent alors le super malus, système qui vous permettra d'encore faire diminuer le prix de votre assurance auto.

10. Oubliez votre voiture pour vous rendre au travail

Autre rappel important : l'un des points majeurs de votre contrat d'assurance auto concerne l'usage du véhicule. Est-il strictement privé, uniquement professionnel, ou à la fois privé et professionnel ? L'usage professionnel de votre voiture signifie que vous vous rendez chaque jour au travail à son volant, sans oublier bien sûr le trajet retour.

Or, si vous décidez de laisser sagement votre auto dans son garage ou parquée devant chez vous, votre prime d'assurance s'en trouvera diminuée. Opter pour les transports en commun pour vos trajets domicile-lieu de travail vous permettra en effet d'obtenir une réduction de 5 ou 10%, en fonction des assurances, sur le montant annuel de votre assurance auto.

 

11. Achetez une voiture plus "verte" (ou plus modeste)

Si vous possédez un modèle imposant ou carrément sportif, vous n'êtes pas sans savoir que le montant de votre prime d'assurance est logiquement plus élevé. Il semble évident qu'opter pour un modèle plus modeste vous ferait gagner de l'argent, mais poussons la réflexion un peu plus loin.

De fait, même si vous êtes propriétaire d'un véhicule déjà plus modeste, acheter une auto neuve pourrait vous permettre de réaliser des économies à court et à moyen terme. Actuellement, vous séparer de votre véhicule diesel en faveur d'un modèle un peu moins puissant, hybride ou tout-électrique, peut vous rapporter gros.

Beaucoup de gens ignorent en effet encore que l'achat d'une voiture hybride ou électrique peut faire économiser entre 15 et 30% sur le montant total de la prime d'assurance. Certains assureurs proposent actuellement 15% de réduction d'emblée, sans compter le bonus de l'État qui baissera le prix d'achat de l'auto.

12. Jeunes conducteurs : ne roulez pas immédiatement avec votre propre véhicule

Abordons enfin le cas des jeunes conducteurs, qui sont définis comme l'ensemble des individus ayant obtenu leur permis de conduire définitif depuis moins de trois ans. Parce qu'ils ont peu d'expérience de conduite, ils sont généralement plus vulnérables et, statistiquement, commettent plus d'erreurs sur les routes entraînant des sinistres en tort.

Par conséquent, les primes d'assurance auto jeune conducteur sont souvent très élevées, et il est difficile d'y échapper. Si vous vous trouvez dans cette situation, évitez de faire l'acquisition de votre premier véhicule personnel - neuf ou d'occasion - de façon prématurée, si vous le pouvez.

Optez donc pour le véhicule familial si vous vivez encore chez vos parents, ou pour celui de votre cohabitant(e) ou colocataire ensuite. Cela vous permettra de ne pas apparaître comme conducteur principal d'un véhicule, ce qui fera considérablement baisser le montant à dépenser pour vous assurer.