De Forza à Super Mario Kart.

Les passionnés d'automobiles sont bloqués chez eux ? Qu'à cela ne tienne, ils feront quand même de la voiture ! Mais pas dans la rue, non ! L'une des plus grandes inventions du vingtième siècle pour passer le temps reste le jeu vidéo. Alors pour garder le pied sur la pédale de gaz, il ne vous reste plus qu'à jouer de la manette.

L'arrivée de grande licences de jeu vidéo comme ForzaGran Turismo ou encore Dirt ont rendu le marché de la simulation et de l'arcade saturé de titres plus fous les uns que les autres. Avec bientôt quatre décennies de conduite numérique, puisque certains titres remontent à 1982, nous nous sommes dit, pourquoi ne pas faire un petit "trip down memory lane" (descendre l'avenue de la mémoire). En même temps, nous vous proposons ici un petit classement des 20 meilleurs jeux de conduite, selon nous.

20. Gran Turismo Sport

Certains jeux de la franchise Gran Turismo figurent en bonne place sur notre liste. Mais c'est avec le treizième épisode de la série, Gran Turismo Sport, que nous ouvrons le compteur. C'est notamment grâce à son penchant pour la course en ligne et à son vaste choix de voitures et de circuits qu'il rentre dans notre top 20. Lancé en 2017 et continuellement mis à jour au cours des trois dernières années, Gran Turismo Sport offre un choix de plus de 300 voitures, des dizaines de séries de courses et plus de 30 circuits. C'est le Gran Turismo le plus riche jamais proposé. C'est une exclusivité Playstation.

19. Ridge Racer

On reste chez Playstation (mais pas que) avec Ridge racer. C'est le portage d'un jeu de salle d'arcade dans les foyers. Et c'est aussi le tout premier jeu de la PS1. On peut dire de ce jeu qu'il semble un peu simple, que la physique semble moyenne... Mais il faut garder à l'esprit qu'il s'agit là d'un des tout premiers jeux de course en 3D de l'histoire, mais aussi qu'il date de 1993 pour la version arcade et qu'il a été modifié pour la Playstation afin d'être disponible à la sortie de la console au Japon en 1994.

18. iRacing

Les différents championnats sont en pause à cause du Coronavirus. Mais le sim-racing n'a jamais été aussi mis en avant. La F1 et le MotoGp ont leur jeu, qui servent de base pour leurs GP virtuels respectifs. Mais la NASCAR elle, se retrouve sans rien. Enfin ça, c'était avant 2008. En 2008 donc, iRacing voit le jour et le monde des simulateurs des courses automobile change. Les fans de sim-racing apprécient le jeu pour sa justesse technique et le dévouement des développeurs. L'année dernière, le champion de la coupe NASCAR sur iRacing a eu la chance de passer derrière un vrai volant de voiture de course. Mais iRacing ce n'est pas que du NASCAR. En effet, on retrouve des coupes sur piste, des courses sur terre diversifiée dans de nombreuses disciplines. Le jeu est jouable sur PC avec un abonnement à $99 par an.

17. Burnout Paradise

Il a fallu un certain temps pour que la série Burnout trouve ses bases. Bien sûr, on pourrait dire que Burnout 3 : Takedown est un classique, mais en 2008, Burnout Paradise a complètement changé de genre. Paradise nous a fait découvrir le concept de monde ouvert pour la première fois, et a apporté avec lui des centaines de voitures sans licence (sans marque, mais avec d'étranges ressemblances) déverrouillables et de multiples événements de course (et de crashs) parmi lesquels choisir. Malheureusement, Burnout Crash !, le jeu suivant n'a pas été aussi bien accueilli par les fans et les critiques.

16. Mario Kart Wii

Chaque console Nintendo y a eu droit. La franchise a débuté sur Super NES en 1992. Nous plaçons l'édition Wii derrière Super Mario Kart (le jeu de 92) car le jeu original a mis un coup de pied dans la fourmilière. Mais l'édition Wii n'est pas dépourvue de nouveautés. En effet la console de 2006 a été un carton plein à cause de sa technologie novatrice de manette a reconnaissance de mouvements. On joue donc à Mario Kart Wii en tenant sa manette comme un volant. C'est la force de cet opus. Qui plus est, ce jeu apportait de nombreuses évolutions, de nouveaux objets, de nouveaux circuit, mais surtout des versions remasterisées des circuit du jeu de 92.

15. Need For Speed: Underground

Les premiers épisodes de la franchise Need for Speed étaient assez basiques : se mettre au volant d'un véhicule exotique valant plusieurs millions de dollars, faire une course, fuir les flics - parfois même les deux en même temps. Ce qui, il faut le reconnaître, est amusant. Mais le premier Need for Speed : Underground avait un scénario. Les joueurs pouvaient personnaliser leurs véhicules pour la première fois, et la liste des voitures comprenait des options plus accessibles comme la Honda Civic, la Mitsubishi Eclipse, la Nissan Sentra, et d'autres encore, uniquement des véhicules du marché américain, mais on passe sur ce point. Elle permettait également de participer à de multiples épreuves : courses sur circuit, courses à élimination directe, courses de vitesse et même du drift. C'était, de loin, le jeu NFS le plus intuitif jamais lancé.

14. Need For Speed: Porsche Unleashed

Le cinquième Need For Speed ne ressemble à aucun autre opus sorti auparavant. Sorti en 2000 sur Playstation, Windows et Gameboy Advance, Need for Speed : Porsche Unleashed (comme son nom l'indique) a été créé spécifiquement pour les fans de Porsche. Il y avait plusieurs types de jeu uniques, y compris un mode carrière qui permettait aux joueurs de commencer avec des véhicules Porsche à partir de 1955, ainsi qu'un mode "Factory Driver" qui était le premier véritable mode histoire de toute la série NFS. Au moment de son lancement, le jeu n'a pas reçu autant d'éloges que les autres épisodes NFS avant lui, mais 20 ans plus tard, c'est un classique culte.

13. Daytona USA

Daytooonaaaa ! Ce jeu vous a fait signe dans la salle d'arcade en criant son nom dans une des musiques de jeu vidéo les plus accrocheuses qui soient. Daytona USA offrait aux joueurs des graphismes fantastiques (pour l'époque) et un modèle de conduite excitant qui était le parfait mélange de réalisme et de plaisir d'arcade. Même un petit enfant pouvait lancer la voiture dans un toboggan et la faire dériver dans un virage. Les choses devenaient encore plus amusantes si vous disposiez de quoi brancher plusieurs manettes, ce qui ajoutaient l'excitation du multijoueur à l'expérience. Rien ne vaut la gloire de défier ses parents, son frère ou sa sœur dans un jeu et de les battre dans une course. Une version remasterisée à vu le jour il y a quelques années, pas besoin de vous perdre sur les sites d'abandonware.

12. Twisted Metal 2

Le Twisted Metal original est sorti sur Playstation en 1995, nous introduisant dans un monde sauvage. Mais la franchise n'a pas connu de succès avant la sortie de Twisted Metal 2 aux États-Unis deux ans plus tard. De nouveaux paysages jouables comme L.A., Moscou et Paris, des plus de véhicules et plus d'armes ont ajouté encore plus de profondeur à un jeu déjà très amusant. Malheureusement, Twisted Metal 3 n'a jamais connu le même succès, pas plus que les nombreuses itérations qui ont suivi.

11. Forza Motorsport 7

La série Forza compte de nombreux bons titres - nous avons déjà présenté le dernier épisode d'Horizon qui figure dans le top cinq. De même, la dernière version de la franchise Motorsport, axée sur la piste, est la meilleure de toutes grâce à un très large éventail de voitures, de pistes réelles et un moteur physique qui offre une grande combinaison de réalisme avec juste assez de flair pour éviter que la courbe d'apprentissage ne soit trop extrême. Il est également soutenu par une forte communauté de coureurs en ligne et, bien qu'il soit un peu dépassé, il reste une simulation tout à fait satisfaisante jusqu'à l'arrivée de la prochaine génération de la Xbox Series X et de ses nouvelles offres plus tard en 2020. Car bien souvent, les jeux Forza sont utilisés comme démonstration des capacités des nouvelles consoles de Microsoft.

10. Crazy Taxi

"Crazy" est le mot-clé ici. Le jeu de taxi préféré de tous est sorti sur la console Sega en 1999, ainsi que dans la plupart des arcades la même année, avant de faire son chemin vers le Gamecube, la Dreamcast et la Playstation 2 dans les années qui ont suivi. L'objectif était de conduire les passagers à leur destination le plus rapidement possible. Si l'objectif était relativement modeste sur le plan du réalisme, il était très ambitieux sur le plan du plaisir. Le moment est-il venu, peut-être, de mettre à jour le jeu vers un Crazy Uber ?

9. Rocket League

La plupart des jeux de cette liste sont axés sur la course, mais Rocket League (sorti en 2015) adopte une approche totalement différente. Il s'agit de football en salle, mais au lieu d'utiliser des humains, chaque joueur pilote un véhicule propulsé par fusée pour tenter de marquer des buts avec un ballon de football surdimensionné. Jusqu'à huit personnes peuvent jouer en même temps, séparées en deux équipes différentes, les matchs durent généralement environ cinq minutes. En cinq ans, seulement, Rocket League s'est transformée en un phénomène eSports, donnant naissance à la Rocket League Championship Series et permettant aux joueurs expérimentés de gagner des centaines de milliers de dollars. Peu d'autres jeux de cette liste ont eu autant de succès au départ que Rocket League, et il continue de grimper.

8. Colin McRae Rally

Quoi de mieux que de faire glisser des Subaru et des Mitsubishi virtuelles sur des pistes de terre battue parmi les plus difficiles au monde ? Colin McRae Rally - aujourd'hui connu sous le nom de Dirt - a été lancé en 1998 pour le système PlayStation et Microsoft Windows, et comprenait une variété de voitures, de circuits et d'options de personnalisation dès le départ. C'était la simulation au plus proche de ce que vous pouviez avoir lors d'une étape de rallye sans avoir à mettre de la boue sous vos ongles. La série a bien vécue avec pas moins de 11 successeurs différents, dont la plus récente, Dirt Rally 2.0, qui a été lancée en 2019.

7. Need For Speed III: Hot Pursuit

Le premier jeu Need For Speed en 1994 a donné le coup d'envoi de la franchise tant appréciée, mais ce n'est qu'à partir du troisième épisode en 1998 que l'histoire de la NFS a vraiment pris son envol. Need for Speed III : Hot Pursuit vous donne la possibilité de fuir les flics (ou d'être un policier) au volant de certaines des supercars les plus exotiques de la planète, de la Ferrari 550 Maranello à la Jaguar XJR-15, en passant par la Mercedes-Benz CLK GTR.

Le titre original de Hot Pursuit a donné naissance à cinq autres jeux de poursuite intitulés Need for Speed, qui ont suivi. Bien qu'il manquait un concept de monde ouvert que les fans de la franchise ont commencé à aimer dans les épisodes suivants, il a compensé par des graphismes de haute qualité et un gameplay intense. Vous étiez un gamin qui fuyait les flics, c'est aussi simple que ça.

6. Forza Horizon 4

Il ne fait aucun doute que, dans l'univers moderne des titres de simulation de course, la série Forza Horizon privilégie l'action de type arcade aux strictes simulations de conduite. Cela dit, peu de titres de course sont aussi addictifs qu'Horizon 4 grâce à une bibliothèque de voitures absolument énorme - près de 700 modèles au dernier décompte qui comprend tout, de la Koenigsegg Agera RS à une Ford Cortina, et même la microvoiture préférée de tous, la Peel P50. Les graphismes sont absolument époustouflants en résolution 4k, et l'environnement en ligne ouvert sur le monde, qui englobe la campagne anglaise, regorge d'opportunités pour faire la course, dériver, s'embarquer dans des aventures, ou simplement naviguer avec d'autres joueurs dans votre voiture personnalisée préférée. Il y a même un mode Battle Royale pour les fans de Fortnite.

5. Super Mario Kart

Pionnier du genre karting dans les jeux vidéo, Super Mario Kart tient toujours la route. Il y a eu de nombreuses suites dans la série, qui suivent toutes la même formule, mais il faut rendre hommage à ce qui a lancé tout cela. Il offrait un point d'entrée facile pour les joueurs de tout niveau d'expérience, mais ses pistes contenaient beaucoup de secrets et de raccourcis pour ceux qui voulaient passer le temps le plus rapide de tous leurs amis - des amis qui, bien sûr, étaient assis à côté de vous sur le canapé. Oh, et il possède toujours le meilleur mode de combat de tous les jeux Mario Kart.

4. Gran Turismo 4

Il y a certainement quelque chose à dire sur le Gran Turismo original, car il a changé la donne pour les jeux de course. Cependant, Gran Turismo 4 a donné à la franchise une nouvelle orientation. Non seulement, il a été lancé avec 650 voitures, mais il a également introduit de nombreux circuits réels, dont le Nürburgring Nordschleife et le Circuit de la Sarthe. De plus, les joueurs aventureux pouvaient s'attaquer aux deux circuits lors de séances d'endurance de 24 heures. Vingt-quatre heures de jeu d'affilée ? L'enfer. Oui.

Gran Turismo 4 se distingue également des autres jeux, car il aborde une autre facette essentielle que tous les passionnés d'automobile partagent : l'amour de prendre des photos de voitures cool. Le nouveau mode photo de GT4 était facile à utiliser, permettant aux joueurs de placer les voitures dans des endroits personnalisés ou de prendre des photos d'action sur n'importe quel circuit, et les paramètres étaient tels qu'il était parfois difficile de distinguer une photo de jeu d'une photo réelle.

3. Outrun

Outrun est moins un jeu de course qu'un jeu de conduite. Un pilote, apparemment vous, et une jeune femme blonde roulent au volant d'une Ferrari Testarossa décapotable. Choisissez votre chanson préférée avant le début du jeu, puis parcourez cinq étapes jusqu'à la ligne d'arrivée. Les chemins de bifurcation signifient qu'il y a un total de 15 zones à explorer, et les environnements sont très variés, allant des routes bordées de moulins à vent à la conduite sous d'innombrables arches de pierre. Pour rendre l'expérience encore plus immersive, la version deluxe de la borne d'arcade comporte un cockpit monoplace qui réagit en fonction de l'action.

2. Pole Position

Aux premiers jours du gaming - en 1982 pour être exact - c'était le jeu de course par excellence, et une attraction extrêmement populaire des salles d'arcade. Pole Position a été le premier jeu de course à présenter un véritable circuit, le Fuji Speedway, et il a été si populaire qu'il a eu une suite d'arcade, Pole Position II. Le jeu a été porté sur de nombreuses consoles anciennes, dont l'Atari 2600, l'Atari 5200 et l'Intellivision, et il résiste encore à l'épreuve du temps grâce à une impressionnante attention aux détails.

1. Gran Turismo 2

Gran Turismo 2 a repris le concept original à succès d'un jeu de course basé sur des polygones du premier volet et l'a fait exploser avec plus de voitures, plus de circuits et de meilleurs graphismes. Il a poussé la PlayStation à ses limites. Les versions suivantes ont bien sûr offert des graphismes étonnants et des centaines de circuits et de véhicules, mais à l'époque, il s'agissait moins de l'aspect des voitures que de la sélection, de la possibilité de les personnaliser et des angles de caméra et des balayages étonnants dans les rediffusions. Il faut attribuer à ce jeu l'explosion du genre dans lequel Forza et d'autres ont fini par entrer.

Mentions honorables

The Simpsons Road Rage: considérez ce jeu comme une sorte de copie de Crazy Taxi, sauf que vous faites tout cela avec les personnages des Simpsons, et en conduisant certaines des voitures les plus bizarres et les plus folles de la série de dessins animés tant aimée. Publié en 2001, Road Rage a été suivi peu après par Simpsons Hit & Run, qui était moins Crazy Taxi et plus Grand Theft Auto, tout en étant moins bon que son prédécesseur.

Midnight Club: cette série est un jeu de course de rue à monde ouvert qui se déroule dans des reconstitutions virtuelles de grandes villes du monde. Vous conduisez des voitures sans permis - par exemple la "Citi Turbo" qui ressemble remarquablement à une Honda Civic de série EJ modifiée - et des motos. La meilleure partie, soyons honnêtes, était la possibilité de fracasser, de crasher, de sauter et de faire dériver des voitures virtuelles tout autour des rues sombres de la ville, y compris en se cognant contre d'autres véhicules pilotés par ordinateur. Ce n'était pas très réaliste, mais c'était très amusant.