Essai Ford Focus (2018) : 1,0 EcoBoost 125 ch - Le bon élève ?

Depuis l'apparition de la première Focus en 1998, Ford en a écoulé plus de sept millions en Europe. Une success story qui devrait perdurer puisque, globalement, la recette ne change pas. En effet, la firme américaine s'attache toujours à proposer une voiture assez consensuelle qui se distingue par son niveau d'équipements et son prix d'appel souvent inférieur à la moyenne de la catégorie. Après un premier essai convaincant de la version essence de 184 chevaux, qui ne devrait en aucun cas représenter l'essentiel des ventes en France, attardons-nous sur un modèle essence certes moins enthousiasmant, mais qui devrait intéresser le plus grand nombre.

En effet, si le diesel devrait encore une fois représenter l'essentiel des ventes − d'une courte tête cela dit −, les motorisations essence auront sûrement leur mot à dire, notamment chez les particuliers. Avec un modèle 1,0 litre EcoBoost de 125 chevaux, Ford devrait susciter l'intérêt de nombreux potentiels acquéreurs. C'est peut-être déjà le cas avec 2741 ventes en France depuis le début de l'année et 887 immatriculations rien qu'au mois de novembre. On est bien loin des ventes des stars du segment, mais la Focus de quatrième génération n'en est qu'à ses débuts.

Essai Ford Focus 2018

Design pragmatique et intérieur en progrès

Si la première génération de la Focus a eu le mérite de sortir du lot grâce à un design pour le moins extravagant à l'époque, la quatrième génération se démarque justement pour tout l'inverse. Effectivement, difficile de faire...