Essai Ford Focus ST-Line - Le plumage sans le ramage

Lancée en 2011, la Ford Focus de troisième génération a été restylée en 2014, et figure parmi les meilleures ventes d'un segment toujours dominé par la Volkswagen Golf. Mais depuis son lancement, de nouveaux modèles ambitieux comme les nouvelles Peugeot 308, Renault Mégane et autres Opel Astra ont apporté un vent de fraîcheur sur le marché, déstabilisant la compacte de Ford.

Lire aussi:

En attendant une prochaine génération prévue pour 2018 et pour relancer les ventes de sa compacte, Ford a lancé, outre la redoutable Focus RS, une gamme "ST-Line" inspirée des modèles badgés Ford Performance : dans la lignée des S Line, GT Line et autres Performance Line de la concurrence, cette Ford Focus ST-Line s'offre un look sportif tout en étant plus accessible que la véritable ST, grâce à une palette de motorisations essence et diesel de cœur de gamme. Nous avons pris en main une version équipée du 2,0 litres diesel TDCi de 150 chevaux.

Un design extérieur offrant plus de caractère

Disponible en versions 5 portes et break SW, la Focus ST-Line se caractérise par un typage sportif grâce à un kit carrosserie spécifique, composé d'un bouclier avant avec inserts et spoiler intégré, un bouclier arrière doté d'une jupe spécifique façon extracteur et équipée d'une canule d'échappement chromée, des jupes de bas de caisse latérales spécifiques, ou encore un discret becquet de toit.

On y retrouve également des jantes alliage grises ...