L’équipementier britannique Delta Motorsport est spécialisé dans la fourniture de solutions technologiques sur mesure, et ce tant pour le secteur automobile que pour celui de la marine. La petite entreprise, basée juste à côté du circuit de Silverstone est également régulièrement consultée par l’Armée britannique.

Jamais en panne d’idées, les ingénieurs du groupe ont travaillé au développement d’une micro-turbine à même de servir de prolongateur d’autonomie aux voitures électriques. Ultra efficiente, celle-ci pèse 50 % de moins qu’un moteur à piston conventionnel. Cette technologie, qui a d’ores et déjà séduit Ariel et Morgan devrait être commercialisée à l’horizon 2019.

Delta Motorsport a jusqu’à présent mis au point deux micro-turbines distinctes. L’une développe 23 ch, l’autre 47. Nettement plus léger qu’un moteur à piston de puissance équivalente, ce système est aussi beaucoup plus compact (environ 40 %). En outre, les ingénieurs assurent que leurs turbines offrent un rendement thermique de plus de 30 %. Bref, que des avantages !

A lire aussi : Valeo InBlue - Quand votre smartphone se fait clé de voiture

Et le directeur technique de Delta Motorsport, Nick Carpenter, de confirmer que « un partenariat sera confirmé encore cette année afin d’entamer une production à grande échelle à partir de 2019, pour arriver sur nos routes en 2020 ». Morgan compte bien recourir à cette technologie novatrice afin d’étendre le champ d’action de son EV3. Le gros avantage de ces micro-turbines est d’accroître l’autonomie des véhicules électriques sans forcément augmenter la taille du pack de batteries monté de série. Et ce moyennant quelques faibles émissions (la micro-turbine étant alimentée par de l’essence sans plomb).

Vidéo - Une micro-turbine à la rescousse des voitures électriques