Elon Musk va-t-il être convaincu par la ville finlandaise et son emplacement privilégié ?

Les ambitions de Tesla sont telles que la marque prévoit de s'étendre dans les prochaines années. Après l'usine Gigafactory du Nevada, le site de la prochaine usine européenne n'est pas encore défini.

L'usine de Reno continue son agrandissement afin qu'en 2020, elle parvienne à doubler ses productions de batteries. Après avoir versé 1'000 dollars pour valider leur réservation, de nombreux clients attendent leur futur Model 3 depuis quelques mois et vont encore devoir patienter pendant près de deux ans. Elon Musk cherche donc un site pour accueillir sa deuxième usine sur le vieux continent. 

L'opération séduction des gouvernements a débuté avec Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie française, qui a proposé la centrale nucléaire de Fessenheim qui est en passe d'être déclassée. 

Cependant, la France n'est pas le seul pays à vouloir séduire le constructeur californien et ses 6'000 futurs emplois. La ville finlandaise Vaasa vient de lancer une campagne de séduction dont les atouts ne sont pas dénués de sens. En effet, la ville est située proche du plus grand dépôt européen de lithium, élément dont a besoin Tesla pour fabriquer ses batteries. 

Le maire est tellement convaincu des nombreux avantages que Vaasa pourrait apporter à l'Américain qu'il a mandaté un groupe d'experts dans différents domaines. Le but est de proposer un dossier complet à Tesla pour qu'une décision puisse être prise en leur faveur.

La guerre est donc déclarée entre la France et la Finlande car l'usine pourrait apporter une bouffée d'air frais dans des régions où l'emploi se fait rare. Tesla devrait prendre une décision sur le lieu de son usine européenne au premier trimestre 2017. 

Voir: