La croissance du marché l’an passé n’explique pas tout : Toyota Motor Europe a connu une belle année 2016.

La fin de la crise économique commence à se faire sentir en Europe. Pas de croissance à deux chiffres, mais une reprise. Pour preuve, le marché automobile, en progression (+6,9% pour les voitures particulières en 2016) en a été l’exemple. Une bonne année qui a profité notamment au Groupe Renault, mais aussi à Toyota.

Le premier constructeur mondial a terminé l’année avec 928'000 voitures vendues sur toute l’année. Une augmentation non négligeable de 6% par rapport à l’année 2015 qui avait déjà été satisfaisante pour Toyota. D’autant plus que TME s’offre une progression supérieure à la croissance du marché. Le groupe s’offre ainsi 4,7% des parts de marché, contre 10% environ pour le Groupe Renault, à titre de comparaison.

Toyota Yaris Technoline
Essai Toyota RAV4 Hybride
2016 Toyota Prius PHV

L’autre détail important à souligner dans les ventes de Toyota Motor Europe, c’est la percée des véhicules hybrides. Ainsi, sur les 928'000 voitures vendues, 295'000 d’entre elles étaient des hybrides. Une progression de 41% qui porte désormais ce type de motorisation à près d’un tiers des ventes de TME (32% des ventes). Le pari de Toyota de s’intéresser à l’hybride il y a 20 ans semble désormais être une vraie réussite. Celui de vendre 50% des voitures en hybrides dès 2020 semble également réalisable.

Lire aussi:

Lexus en forme

Seule, la marque Toyota a vendu près de 854'172 voitures. La Yaris est en tête des ventes (208'600 exemplaires, dont 86'579 hybrides), suivie de la Auris (144'100 dont 85'800 hybrides) et le RAV4 (110'100 exemplaires dont 44'700 hybrides). Le C-HR, sorti en fin d’année, réalise de bons débuts avec 10'679 exemplaires vendus depuis son lancement, dont 6720 hybrides.

Lexus vient renforcer ces bons résultats, avec 74'136 voitures vendues (+16,5%), et une belle performance de la CT200 h (8'412 voitures vendues). Un bel effort, notamment en Russie (+19%), compte tenu d’un marché premium plutôt en berne en 2016 (-4%).

2017 Lexus LC 500
Lexus IS 300 2017 Mondial de l'Automobile

De quoi avoir des ambitions pour 2017 : "Le marché européen a continué à progresser fortement et nous avons fait encore mieux. Nous avons pu capitaliser sur l'intérêt croissant des conducteurs européens pour nos hybrides", explique Johan Van Zyl, président de Toyota Motor Europe. "La croissance du volume n'est pas notre seule cible, mais il fait bon de croître et de franchir la barre des 900 000 pour la première fois depuis 2009. Avec une année complète de ventes de la Toyota C-HR, je m'attends à ce que 2017 soit encore meilleure."

Lire aussi: