La 935 Moby Dick trône au sommet de ce classement.

Porsche continuer d'égrener les top 5 de ses modèles les plus marquants, et l'on s'intéresse aujourd'hui aux ailerons arrière qui ont fait date dans l'histoire du constructeur allemand. Une présentation qui se tient tout naturellement au sein de la soufflerie high-tech des usines de Weissach, avec les commentaires de Norbert Singer, ancien directeur de la compétition chez Porsche.

Lire aussi:

Cette rétrospective débute avec le Cayman GT4, "construit pour la route, mais conçu pour la course", un modèle avec un aileron arrière fixe agrémenté d'un spoiler, un combiné qui permet au véhicule de bénéficier d'une importante charge aérodynamique.

porsche 911 RS 2.7
Porsche Exclusive Panamera Turbo Executive

En numéro 4, on retrouve la Porsche 959, avec cette fois un imposant spoiler arrière parfaitement intégré à la carrosserie, dans la continuité du logement moteur central. Une voiture basée sur la 911, mais aux performances encore plus élevées, avec notamment une vitesse maxi de 317 km/h.

1972 : l'apparition du Ducktail sur la 911 RS 2.7

La troisième marche du podium est occupée par l'incontournable Porsche 911 RS 2.7, lancée en 1972 avec comme signe caractéristique son aileron arrière "ducktail" (queue de canard), qui introduisait pour la première fois la notion de charge aérodynamique pour une voiture de route.

En deuxième position, et plus proche de nous, on retrouve la Porsche Panamera Turbo, avec son V8 de 550 chevaux. Et surtout une aérodynamique évolutive, et un aileron arrière se déployant à 130 km/h pour optimiser les performances et l'équilibre de la voiture à hautes vitesses.

Porsche_Moby_Dick

Mais la palme revient à un autre modèle de légende, la fameuse 935 "Moby Dick", avec son arrière effilé, un imposant diffuseur arrière, et son aileron arrière aussi monumental qu'ultraléger grâce à l'usage de la fibre de carbone, qui lui a permis de collecter de nombreux succès en compétition à la fin des années 70 et au début des années 80.

Lire aussi: