Opel donne des gages à ses salariés en Allemagne.

Récemment passé sous le giron de PSA, Opel entame aujourd'hui un nouveau chapitre de son histoire. Naturellement, ce changement de cap avait fait naître quelques inquiétudes chez les salariés allemands, soucieux de conserver leur emploi quelle que soit la situation. Ces derniers devraient être rassurés par les récentes déclarations du constructeur, qui vient de confirmer la production d'un grand SUV dans l'usine de Ruesselsheim. Attendu en 2020, ce modèle sera sans doute le futur porte-drapeau du constructeur au blitz.

Lire aussi :

Le site d'Eisenach, situé en Allemagne de l'est, assurera de son côté la production du remplaçant du Mokka X, qui devrait faire ses débuts en 2019. Et puis les liens avec GM ne sont pas encore totalement rompus et Opel continuera à produire des Buick pour quelques années encore. La Buick Regal, clone américain de l'Opel Insignia, sera ainsi assemblée à Ruesselsheim. 

Les sites d'Opel et plus généralement de PSA ne devraient pas manquer de travail à l'avenir. En effet, le constructeur allemand entreprend actuellement le renouvellement complet de sa gamme, avec à la clef de nombreuses nouveautés. Après la nouvelle Insignia et le Crossland X, récemment dévoilés, viendra le tour du SUV Grandland X, qui reprendra les dessous du Peugeot 3008. La voiture sera d'ailleurs assemblée dans l'usine PSA de Sochaux. Au terme de la phase de transition, qui demandera quelques années, l'ensemble des Opel devrait reposer sur des plates-formes PSA.

Source : Automotive News

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand