Les ventes reculent mais le constructeur ne s'inquiète pas.

Alors que l'année 2016 avait été positive, le premier trimestre 2017 est plus compliqué pour Audi. Le constructeur aux anneaux a en effet vu ses ventes mondiales reculer de 7,3%, avec 422'600 unités écoulées. En réalité, cette contre-performance est due en grande partie aux mauvais scores réalisés en Chine, où les ventes dégringolent de 22,1%. En cause, "des circonstances exceptionnelles" selon Audi qui affirme être en phase de transition sur ce marché. 

Lire aussi :

En revanche, la dynamique est meilleure en Europe, avec des immatriculations en hausse de 2 % (226'750 unités). Le Q2 rencontre un beau succès sur le Vieux Continent tandis que l'A4 se maintient à un bon niveau. En France, la situation ne bouge quasiment pas avec 15'466 immatriculations, soit un tout petit gain de 0,1%.

C'est aux États-Unis qu'Audi progresse le plus fortement, avec 45'647 voitures vendues de janvier à mars, soit une hausse de 8,8%. Sans grande surprise, c'est la famille SUV du constructeur qui se taille là-bas la part du lion, les Q3, Q5 et Q7 représentant en tout 22'962 ventes. Et la tendance devrait se confirmer dans les mois à venir, avec le lancement du nouveau Q5 en avril.

À en croire le constructeur, il n'y a donc aucune raison de s'inquiéter et l'avenir s'annonce radieux. Dès le 18 avril, Audi présentera à l'occasion du salon de Shanghai un nouveau concept e-tron Sportback. De manière plus concrète, la firme allemande a confirmé il y a quelques jours les lancements des Q8 et Q4, qui arriveront respectivement en 2018 et 2019. Audi dévoilera également la nouvelle A8 le 11 juillet prochain, avant une présentation au public lors du salon de Francfort. La voiture sera dotée d'une structure plus rigide mais aussi plus lourde.

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand