140'000 Série 2 ont été commercialisées depuis le printemps 2014.

Tir groupé pour BMW, qui présente à la fois ses Série 1 et Série 2 restylées. Il faut dire que cette dernière est le pendant coupé et cabriolet de la compacte à l'hélice (le BMW Série 2 Active Tourer reprend une plate-forme traction dérivée de la Mini).

Commençons par le style du modèle, qui profite sur toutes les versions d'un éclairage à technologie LED, que ce soit à l'avant ou à l'arrière. Outre la meilleure visibilité pour les autres usagers de la route, les LEDs renforcent le regard de la Série 2, d'autant que la calandre — plus large — accentue le dynamisme de l'auto.

À l'instar de la BMW Série 1, on découvre une planche de bord repensée et davantage orientée vers le conducteur. De nouveaux habillages font leur apparition, avec des selleries en tissu ou en cuir inédites, mais également des inserts de chrome supplémentaires sur les portières... Enfin, de nouveaux coloris et de nouvelles jantes sont disponibles au catalogue des options.

Lire aussi:

Les férus de technologie apprécieront par ailleurs l'arrivée d'un système multimédia dérivé des BMW haut de gamme : accès à internet, écran de 8,8 pouces optionnel, système de commande iDrive amélioré, agenda, emails... Bref, de quoi transformer sa BMW Série 2 en bureau, avec un confort supérieur à celui d'un smartphone.

Pour le reste, et comme souvent sur les voitures allemandes, le choix est laissé entre la propulsion, les quatre roues motrices, les boîtes manuelles ou automatiques, l'essence ou le Diesel (de 136 à 340 ch)...

Faites partie de quelque chose de grand