Plus proche que jamais de la production !

Chez Aston Martin, la future hypercar baptisée Valkyrie évolue à toute allure. Présentée il y a tout juste un an, en juillet 2016, sous le nom d'AM-RB 001, elle a ensuite pris le nom de Valkyrie à la faveur de son apparition dans une nouvelle livrée au salon de Genève en mars 2017. Et la firme de Gaydon qui développe son hyper sportive en collaboration directe avec Red Bull Advanced Technologies franchit un nouveau pallier en nous dévoilant une galerie de photos de son bolide, plus proche que jamais de la série. Esthétiquement tout du moins.

Aston Martin Valkyrie with near-production body
Aston Martin Valkyrie with near-production body

Lire aussi:

"Je dirais que le design extérieur est proche à à 95% du modèle final" explique Miles Nurnberger, le designer en charge du dessin extérieur. "La majorité de ce que l'on voit est la structure de la voiture, ce qui était une priorité et devait être arrêté relativement tôt dans le projet. Pour le reste, tout ce qui n'est pas structurel, c'est encore sujet à modifications. Adrian Newey cherchant toujours de nouveaux moyens d'ajouter de l'appui !".

L'appui aérodynamique, c'est justement ce qui a été au coeur du développement de l'Aston Martin Valkyrie. Sa forme en goutte d'eau et ses surfaces lisses ont été dessinées par le vent, à la fois pour une pénétration optimale, mais aussi pour permettre à la voiture d'être rivée au sol même à forte vitesse.

Aston Martin Valkyrie with near-production body
Aston Martin Valkyrie with near-production body
Aston Martin Valkyrie with near-production body

C'est également la première fois que l'on voit l'intérieur du cockpit. Et pour maximiser l'espace intérieur, les sièges ont notamment été directement montés sur la tubulure. Le pilote et sont passager auront une position façon F1 ou prototype du Mans, allongée, avec les pieds en hauteur. Un harnais quatre points est prévu, ou six points en option. Épuré, ce cockpit n'offre que l'essentiel : tous les boutons sont sur le volant, un écran OLED dispense toutes les infos... À noter que comme dans une voiture de course, le volant est amovible.

Vous aimerez aussi:

À la poursuite du moindre gramme superflu

Pour le reste, l'Aston Martin Valkyrie a évolué depuis la dernière fois au niveau de l'espace entre le cockpit et les roues avant, pour faire circuler l'air, afin d'améliorer l'aérodynamisme un peu plus encore. La firme de Gaydon est aussi particulièrement fière de ses feux avant, à la fois très simples et 30 à 40 % plus légers que des feux habituels. Toujours pour coller à la poursuite du moindre gramme superflu, pas de logo habituel extérieur, pas de sticker non plus, trop "cheap" pour une telle voiture, mais un badge en aluminium épais de 70 microns, 30 % plus fin qu'un cheveux humain, et 99,4 % plus léger que le logo habituel ! Enfin zoom sur le feu stop arrière, à LED, monté sur l'arrête centrale, et qui ne fait que 5.5 mm de largeur et 9.5 mm de haut.

 

 

Faites partie de quelque chose de grand