Elle se voit déjà en Formule 1...

À 11 ans seulement, la jeune Japonaise Juju Noda a battu le record de la piste de Okayama au Japon pour une monoplace de Formule 4, et espère devenir la première femme à s'imposer en Formule 1…

À l'âge où les enfants s'amusent en tricycle, Juju Noda limait déjà la piste. La jeune Japonaise n'avait en effet que… trois ans lorsque son père, Hideki Noda – un ancien pilote professionnel vu notamment en Formule 1 dans les années 90 puis en endurance -, l'a mise sur un karting, où elle s'est par la suite illustrée en compétition.

Lire aussi:

Juju Noda Hideki Noda

Membre de la Noda Racing Academy fondée par son paternel, Juju Noda a ensuite piloté pour la première fois une monoplace de Formule 4 à l'âge de 10 ans. Alignant régulièrement les tours au volant de cette monoplace, la petite Noda a tout simplement battu, cette année, le record du circuit de Okayama pour la catégorie des moins de 17 ans en Formule 4, à 11 ans seulement !

"Je lui enseigne les détails du sport automobile, mais elle a un tel talent pur ! J'oserai même dire qu'elle en a bien plus que je n'en aie jamais eu", assure Hideki Noda dans une interview accordée à Forbes. "Elle a la capacité de sentir les limites de sa voiture et de l'adhérence des pneus. C'est crucial, et ce n'est pas quelque chose que l'on peut apprendre à quelqu'un. Elle est née avec. Quand Juju sent qu'elle est à la limite, elle ralentit, mais reste concentrée, détendue et rapide."

"Je veux gagner en Formule 1, et être la première fille à le faire".

Déjà associée à des sponsors importants, notamment le fabricant de vêtements pour enfants MikiHouse, Juju Noda affirme déjà ses ambitions : "Je veux gagner en Formule 1, et être la première fille à le faire." Rien que ça…

Avant cela, il lui faudra toutefois gravir les échelons menant à la catégorie reine. Pour commencer, il lui faudra attendre ses 15 ans pour débuter en compétition en Formule 4 (des débuts à cet âge uniquement possible en Europe cependant, l'âge minimal au Japon étant de 16 ans).

Ses parents ont en tous cas un plan de carrière bien arrêtée pour leur jeune fille. "Maintenant qu'elle maîtrise sa Formule 4 et qu'elle a le record du circuit à Okayama, il est temps qu'elle passe à la Formule 3", affirme ainsi sa mère, Masae Noda.

"Mais je pense qu'elle devra vraiment entamer une préparation physique plus intense, parce que la F3 requiert plus de force et d'endurance à cause des vitesses plus élevées et des forces G. Pour l'instant, elle ne fait pas vraiment pas beaucoup d'entraînement physique."

 

Juju Noda F4

25 ans depuis la dernière présence féminine en F1

À ce jour, seules cinq femmes ont pris part à un championnat du monde de Formule 1, la dernière en date, Giovana Amati, ayant jeté l'éponge après trois non-qualifications au volant d'une Brabham en 1992.

La dernière participation d'une femme à un Grand Prix remonte de fait à… 1976, et la dernière apparition de Lella Lombardi sur une Brabham elle aussi, l'Italienne étant par ailleurs la seule pilote féminine à avoir marqué un point en F1 en terminant 6e du Grand Prix d'Espagne 1975. Un demi-point en fait, l'épreuve ayant été stoppée avant le nombre de tours minimum pour un comptage complet.