La firme de Sant'Agata Bolognese vient de présenter la dernière évolution de la version course de sa supercar Huracán. Pas de GTE au programme, mais une révision en profondeur !

Lamborghini fait partie de ses marques qui n'ont pas eu besoin spécialement de grands succès en sport automobile pour s'imposer dans le très concurrentiel clan des croustillantes supercars. Néanmoins la firme italienne se tente, à l'occasion, à quelques sorties sur circuit. Ce fut le cas avec les Diablo, Murcielago, Gallardo, et plus que jamais avec l'Huracán.

2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO

La petite supercar de la marque italienne rencontre en effet autant de succès commercial dans sa version civile que dans sa version course. Plus de 200 exemplaires des GT3 et Super Trofeo (la série monotype Lamborghini) ont été vendues depuis 2014. Un vrai succès que Lamborghini compte faire fructifier avec cette nouvelle évolution de la Huracán : la Super Trofeo EVO.

Lire aussi:

Lamborghini n'avait que très peu communiqué autour de cette évolution de la voiture de la série monotype. L'aérodynamique, assez radicale, laissait même espérer des ambitions de GTE pour la marque italienne, et aller se battre au Mans face aux futures BMW M8, Aston Martin V8, Porsche 911 et autres Ferrari 488 et Ford GT. Il n'en est rien, du moins pour le moment. N'empêche que cette Huracán fait dresser le poil, tant elle se veut bestiale.

Slide 2 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
Slide 2 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
Slide 3 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
Slide 3 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
Slide 1 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
Slide 1 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO

La Super Trofeo EVO ne révolutionne pas la précédente Trofeo. Comme toute voiture de course, elle évolue cependant profondément, surtout au niveau de la carrosserie. "Lamborghini Squadra Corse poursuit son projet de développement et consolide sa position sur la scène de la compétition", a déclaré Stefano Domenicali, président de Lamborghini.

Cette Huracán EVO reprend les points forts de la précédente version, outre un niveau de performance remarquable, proche d'une GT3, un coût d'exploitation moins élevé pour la Super Trofeo. L'évolution touche cependant la voiture en profondeur : "Aérodynamique sophistiquée et matériaux ultra-légers… L'Huracán Super Trofeo EVO a été développé sur la base des deux principaux piliers technologiques de la marque", explique Maurizio Reggiani, directeur technique de Lamborghini.

2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO
2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO

"Comme la version routière de l'Huracán Performante, l'utilisation des composites et la volonté d'atteindre l'efficacité aérodynamique maximale sont la base d'un niveau de performance sans compromis. La Huracán Super Trofeo EVO se concentre également sur ces éléments, en poursuivant comme étant la référence de catégorie."

1,5 secondes plus vite à Monza

Pour améliorer son auto, la marque a profité du savoir-faire de Dallara. Seuls le fond plat, le séparateur avant et le diffuseur sont restés les mêmes. Plusieurs solutions ont été apportées, à l'image de l'aileron de requin qui rejoint l'aileron arrière. Ce dernier s'offre un travail plus pointu dans la forme. La prise d'air, couplée au capot ajouré aura pour but d'augmenter l'alimentation et le refroidissement du V10 5,2 litres de 620 chevaux, avec un couple plus généreux à vitesse maximale, autolimitée à 280 km/h. Moteur associé à une boîte séquentielle X-Trac.

Cette prise d'air supérieure permet de se passer d'ouvertures sur les flancs de la voiture, et d'en améliorer la circulation des flux. À l'avant, l'évolution est radicale avec des ailerons et des ouvertures plus importantes. De quoi gagner 3% d'appui en plus à l'avant. Dans l'ensemble, l'Huracán se veut plus stable, et plus efficace. La voiture gagne aussi en finesse, avec 8% de résistance en moins par rapport à l'ancienne version. De quoi gagner 1,5 secondes sur le circuit de Monza.

 

La sécurité a aussi été améliorée, avec l'adoption d'une trappe sur le dessus de la voiture. L'échappement a été modifié également. Elle reçoit une électronique Motec, et un ABS Bosch. L'auto sera vendue 235'000 euros en Europe, sachant que les propriétaires de l'actuelle Huracán peuvent se procurer le kit aérodynamique. Elle devrait courir dans les championnats internationaux Lamborghini, ainsi qu'en Endurance, et pourquoi pas plus, si affinités ?

2018 - Lamborghini Huracan Super Trofeo EVO