Cette Golf survoltée ne gagne pas en reprises, mais plutôt en sonorité et en vitesse de pointe.

Elle est bien loin l'époque où la première Volkswagen Golf GTI affolait le petit monde automobile avec son 1.6 injection de 110 ch et sa masse ridicule de 810 kg ! C'était en 1976.

Quarante ans plus tard, la Volkswagen Golf a pris de la bouteille, beaucoup de bouteille, avec l'apparition de versions toujours plus puissantes. À l'instar de cette toute dernière Golf R Pack Performance.

Essai Volkswagen Golf R (2017)

Cette version se distingue par sa ligne d’échappement en Titanium développée par Akrapovic (en option à 3595 €), ce qui devrait lui permettre de faire taire ceux qui jugent, souvent à raison, que les 4 cylindres turbo modernes chantent mal.

Pour distinguer la belle, ou plutôt la bête, Volkswagen dote également sa Golf R Pack Performance d'un extracteur d’air Motor Sport et de jantes en alliage noires de 19 pouces Spielberg avec pneumatiques 235/35 R19 et écrou antivol. Un délice pour les trottoirs.

Le bouclier intégrant de nouvelles entrées d'air, les nouveaux diffuseurs et spoiler (jusqu’à 20 kg d’appui), mais également le freinage revu et corrigé permettent d'améliorer à la fois le poids (réduction d’environ 8 kg) et l'aérodynamique.

À bord, la panoplie de parfaite sportive se retrouve avec des sièges spécifiques, des inserts de type carbone et de nombreux logos spécifiques.

Lire aussi:

Bien évidemment, la pièce maîtresse se retrouve sous le capot, où le désormais fameux 2.0 TSI développe 310 ch et 400 Nm. De quoi lui permettre de parcourir le 0 à 100 km/h en 4,6 secondes, mais surtout de gagner 17 km/h en vitesse de pointe grâce au nouveau pack aérodynamique.

De quoi justifier le surcoût de 2690 € ? Ce montant fixerait le prix d'une Volkswagen Golf R Pack Performance DSG 5 portes à 48'580 €, sans l'échappement Akrapovic !

Essai Volkswagen Golf R (2017)