Vraie sportive ou berline embourgeoisée dynamique ?

Il y a quelques jours, Audi présentait sa toute nouvelle A7. Elle arrive seulement quelques mois après l'Audi A8 et se place comme une alternative en proposant un style plus anguleux et moins conventionnel. Bien entendu, elle n'en oublie pas tous les codes des voitures haut de gamme actuelles avec l'arrivée de nombreuses technologies liées à la conduite semi-autonome. Maintenant plus ordinateur que voiture, c'est à se demander même si une version sportive aurait sa place aujourd'hui dans la gamme. Heureusement, Stephan Winkelmann, le patron d'Audi Sport, souhaite étendre la gamme des sportives chez Audi et cela passera forcément par l'Audi A7 qui avait eu le droit, pour rappel, à une version RS et même une version Performance sur la précédente génération.

Lire aussi :

Mais alors à quoi pourrait ressembler la future Audi RS 7 ? Voici une étude de style menée par Tobias Büttner, qui a imaginé la future berline sportive aux anneaux. Sans surprises, elle reprend les codes des nouvelles sportives signées RS avec un ensemble relativement discret mais toujours plus visuel que les anciennes versions. On y retrouve par exemple une large calandre noire, des jantes aux dessins similaires à celles de la nouvelle RS 5 ou encore un diffuseur spécifique qui englobe toujours deux larges sorties d'échappement ovales.

2019 Audi RS7 Rendering

Le style c'est bien, mais que renfermera-t-elle sous son capot ? C'est l'incertitude la plus totale à ce niveau. Si tout porte à nous faire croire qu'il s'agira d'une motorisation hybride au vu des nouvelles nomenclatures qui gangrènent le monde, Audi pourrait faire le choix de proposer deux alternatives. Une 100% thermique avec, pourquoi pas, le V8 4,0 litres qui équipe la dernière Panamera. Sa puissance serait portée alors à environ 650 chevaux. Un second modèle, hybride cette fois-ci, pourrait également pointer le bout de son nez. Il reprendra alors éventuellement le même groupe motopropulseur que la Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid, c'est à dire un bloc V8 4,0 litres de 550 chevaux, jumelé à un moteur électrique de 136 chevaux, pour une puissance cumulée de 680 chevaux et 850 Nm de couple.

Lire aussi :

Pour le moment rien est encore confirmé, attendons déjà les premiers essais de la nouvelle Audi A7 qui, d'emblée, est plutôt déjà bien fournie avec un bloc V6 3,0 litres turbo, accompagné d'une batterie lithium-ion de 48 volts, pour une puissance de 340 chevaux et 500 Nm de couple. Audi annonce par ailleurs un 0 à 100 km/h en seulement 5,3 secondes.

Illustrations : Tobias Büttner / Facebook

Retrouvez notre essai vidéo de la nouvelle Audi RS 5 Coupé !

Design - Audi RS 7 (2019)