Les usagers gagneront environ huit minutes sur leur temps de trajet.

Si vous habitez au sein de grandes métropoles, la distinction entre voies de bus et voies "classiques", vous maîtrisez sûrement. Depuis le samedi 18 novembre 2017, les franciliens devront une nouvelle fois faire cette distinction, mais sur l'autoroute A10 cette fois-ci. En effet, en présence de la ministre des Transports, Élisabeth Borne, un nouveau tronçon long de 3,3 kilomètres vient d'être inauguré. Ce n'est pas la première fois qu'une voie d'autoroute est dédiée aux autocars puisque l'A1 et l'A6a bénéficient également d'une voie réservée.

Lire aussi :

Situé en amont de la gare de Massy-Palaiseau, ce tronçon est implanté dans le sens province -> Paris. Contrairement à ce que l'on pourrait logiquement penser au vu de la politique appliquée pour les automobilistes franciliens, le nombre de voies ne change pas puisque le couloir de bus a été ajouté à gauche et est matérialisé par un marquage rouge au sol. L'objectif est de faire gagner du temps à ceux qui rejoignent la capitale, notamment aux heures de pointe, là où l'autoroute A10 est souvent fortement embouteillée. D'autres tronçons réservés au bus vont naître d'ici peu de temps : sur l'A12 pour rejoindre l'A13 et désengorger le secteur, puis sur l'A3 avant l'arrivée sur le périphérique.

Lire aussi :

Le temps gagné estimé pour les usagers devrait être de huit minutes. Cette initiative devrait certainement permettre à quelques conducteurs de lâcher leur voiture pour rejoindre Paris étant donné qu'une alternative crédible leur est donnée, sans pénaliser les autres automobilistes qui plus est. Cependant, le manque de transport en commun reste un frein pour les habitants de ce secteur et la voiture reste sans doute le moyen le plus simple pour pouvoir se déplacer. Malgré tout, deux grands parkings ont été installés : un à Briis-sous-Forges et le second à Longvilliers. Les autocars relient Dourdan, Longvilliers à la gare RER de Massy, en passant par Briis-sous-Forges. Aux heures de pointe, un bus part toutes les cinq minutes. L'abonnement à ce type de service coûte 75,20 euros par mois, soit environ le même montant qu'un pass Navigo. Celui-ci peut être remboursé à hauteur de 50% par l'employeur.