Une supercar singulière dont la production sera limitée à 15 exemplaires.

La Bugatti EB110 n'est pas tout à fait morte. La nouvelle Casil Motors SP-110 Edonis Fenice, qui sera produite à 15 exemplaires, lui doit en effet beaucoup. Avant de nous lancer dans une description plus détaillée, revenons brièvement sur l'histoire complexe de cette auto. Au milieu des années 90, 17 employés de Bugatti quittent la maison-mère en difficulté et créent la société B Engineering. Ils comptent entamer une nouvelle aventure avec une supercar proche de l'EB110, l'Edonis. Présentée le 1er janvier 2001, elle fut considérée comme la première voiture du XXIe siècle. Malheureusement, de grosses difficultés eurent raison du projet. L'objectif de production de 21 exemplaires (21 pour XXIe siècle) ne fut pas atteint.

Lire aussi :

Nous sommes en 2017 et la société américaine Casil Motors relance donc le projet. L'auto ne s'appelle plus Edonis mais SP-110 Edonis Fenice. Elle est toujours animée par un V12 dérivé de celui de la Bugatti EB110. Ce bloc a été réalésé à 3,8 litres (contre 3,5 litres) et dispose de deux gros turbos (contre quatre petits initialement). Résultat, il distille maintenant 720 chevaux, une puissance envoyée aux seules roues arrière par le biais d'une boîte manuelle à six rapports. 

Casil Motors SP-110 Edonis Fenice
Casil Motors SP-110 Edonis Fenice

Le châssis en carbone, également proche de celui de la Bugatti EB110, supporte une carrosserie en aluminium. Le poids est ainsi limité à 1400 kilos. Côté performances, Casil Motors annonce un 0 à 97 km/h (60 mph) en 3,4 secondes et un 0 à 160 km/h (100 mph) en 8,2 secondes. Quant à la vitesse de pointe, elle dépasse les 350 km/h (220 mph).

Si l'on en croit Casil Motors, la production ne va pas tarder à débuter. Le prix de la SP-110 Edonis Fenice n'a pas été communiqué.

Lire aussi :

 

 

 

Casil Motors SP-110 Edonis Fenice