Un géant japonais trône toujours bien en tête du classement.

Si le groupe Volkswagen et l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi sont arrivés en tête des groupes automobiles à l'échelle mondiale pour l'exercice 2017, le classement des marques diffère lui quelque peu.

Le groupe allemand a vendu 10,74 millions de véhicules l'an dernier, le groupe franco-japonais en ayant écoulé 10,6 millions dans le même temps. Les deux entités sont au coude à coude, à tel point que Carlos Ghosn, rappelant que le total du groupe Volkswagen comprend quelques 200.000 poids lourds, considère que l'Alliance occupe la première place.

VW Golf R 2017

Quoi qu'il en soit, ces deux-là devancent bel et bien le groupe Toyota, qui n'occupe plus que la troisième place du podium avec 10,4 millions de véhicules vendus. Mais si l'on se penche sur le classement des marques, la donne est tout autre et le géant japonais de l'automobile devance assez largement ses concurrents les plus proches.

La marque Toyota s'est en effet vendue à 7,84 millions d'exemplaires l'an passé, devançant le sigle VW de plus d'un million d'unités, à 6,63 millions. L'ovale bleu de Ford complète le podium avec 5,95 millions de transactions. On retrouve les trois mêmes, dans le désordre, lorsqu'il s'agit d'établir le classement des modèles les plus vendus en 2017 : le Ford F-150, ultra populaire outre-Atlantique, devance les éternelles Toyota Corolla - indétrônable au Japon - et Volkswagen Golf, la reine du Vieux Continent.

Essai Ford F-150 Raptor

La quatrième position du classement des marques a de quoi étonner pour nous, européens, puisqu'elle est occupée par Honda. Mais cela s'explique aisément, de par la taille de la population asiatique, qui privilégie évidemment ses constructeurs. Aucune trace d'une marque française dans le top 10, mais Renault est à ses portes puisque les voitures flanquées du losange se classent en 11ème position, avec 2,27 millions d'unités vendues.

Lire aussi :