Le groupe Volkswagen est numéro un mondial.

Les résultats sont tombés et malheureusement pour Toyota, le Japonais ne se classe plus à la première position au palmarès des constructeurs. En 2017, Toyota a écoulé 10,4 millions de véhicules, un chiffre en hausse de 2,1 %.

Mais cela n’est pas suffisant puisque le groupe Volkswagen a vendu au même moment 10,74 millions de véhicules (voitures et poids lourds). De 2008 à 2015, Toyota était le plus gros constructeur automobile, mais cette mainmise semble toucher à sa fin puisque Volkswagen est passé devant le Japonais en 2016, et confirme sa position en 2017.

Lire aussi:

L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a vendu 10,6 millions de voitures en 2017. Ce chiffre n’inclut pas les poids lourds et permet à Carlos Ghosn d’affirmer que l’alliance est le groupe automobile numéro un dans le monde, devant le groupe Volkswagen !

Au sein de cette alliance, Renault a enregistré une hausse de ses ventes de 8,5 %, à 3,76 millions de voitures vendues. Le constructeur Nissan affiche une progression moins forte de 4,6 %, à 5,8 millions d’unités. Enfin, Mitsubishi Motors avance une croissance de 10 %, soit 1,03 million de véhicules livrés.

Nissan CEO Carlos Ghosn at CES

Les trois grands groupes automobiles sont donc au coude-à-coude et devront se battre au cours des prochaines années pour grappiller ou conserver leur siège. Le groupe Volkswagen va intensifier les nouveautés en proposant plusieurs modèles électriques. C’est aussi le cas pour l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi qui poursuit sa percée dans les pays en voie de développement (Dacia et Avtovaz) ainsi que dans les pays développés (Renault, Nissan et Mitsubishi).  

Lire aussi:

 
Source: Capital