La batterie est mise en cause.

Les rappels sont très courants dans l'industrie automobile. Les généralistes et les constructeurs premium lancent régulièrement des vagues de rappels afin de rectifier un problème mécanique ou autre sur leur véhicule. Les constructeurs de voitures de luxe et de supercars font généralement peu de rappels. Ou du moins, lorsque l'un de ces constructeurs de prestige lance un rappel, cela passe sous le radar des médias.

Lire aussi:

Pagani demande aux clients et propriétaires d'une Pagani Huayra BC ou d'une Huayra Roadster de passer par la case atelier. Ce rappel n'entre en vigueur qu'aux États-unis, et il ne concerne au total que 16 véhicules. Rien d'alarmant, les Pagani Huayra BC et Roadster ne risquent pas de prendre feu et leur mécanique n'est pas en danger.

KVC- Pagani Huayra BC Kingtasma
Pagani Huayra Roadster

Selon le législateur américain, Pagani est dans l'obligation de lancer ce rappel car les batteries des Huayra BC et Roadster pourraient se décharger prématurément, la mise à feu du moteur devient donc impossible. Ce n'est pas un très grand problème, mais il est pris très au sérieux par Pagani pour ne pas entacher son image de marque.

Pour rappel, la Pagani Huayra est la descendante de la Zonda. La version BC repose sur un moteur V12 6,0 litres d'origine Mercedes-AMG. La Pagani Huayra BC a été dévoilée en 2016, son bloc délivre pas moins de 789 ch et son poids a été allégé d'environ 132 kg par rapport à la Huayra originelle.

Vendus à plus de 2,5 millions d'euros, les 20 exemplaires de la Pagani Huayra BC ont tous trouvé preneur. Concernant la Pagani Huayra Roadster, elle a été introduite l'an dernier. Elle développe 764 ch et coûte 2'736'000 euros.

Galerie: 2017 Pagani Huayra Roadster