Tout comportement répréhensible doit être puni !

Le Dieselgate a décidément fait beaucoup de mal à l'image de Volkswagen, à qui l'on reprochait régulièrement un aspect vieillissant. Depuis la mise en lumière du scandale, il y a trois ans, le nom de Volkswagen est associé au diesel polluant. Cette image de marque sale est la première raison des réserves émises par les Français pour la marque, comme l'a révélé une enquête récente.

Vous aimerez aussi:

La direction de la marque en est consciente, et le nouveau PDG de Volkswagen, Herbert Diess, veut changer cette image pour que ce soit avant tout la confiance qui se dégage : "Volkswagen doit devenir plus honnête, plus transparent et plus sincère. En d’autres termes : une entreprise citoyenne irréprochable", a-t-il déclaré.

Le Dieselgate n'a pas été la seule mauvaise presse pour Volkswagen ces derniers mois, puisque la marque a été accusée d'avoir mené des tests sur des singes et des cobayes humains. Une accumulation qui casse totalement l'image du constructeur. Diess reconnaît que "les limites ont trop souvent été franchies jusqu’à récemment. Nous avons besoin de structures, de processus et de programmes solides. Pour moi, une bonne gouvernance d’entreprise signifie également prendre ses responsabilités, sanctionner toute conduite répréhensible."

Lire aussi:

Malgré tout, près d'un acheteur de Volkswagen sur deux fait encore confiance aux modèles TDI/!\insérer lien sur la part du diesel chez les constructeurs/!\, et ceux-ci vont de toute façon devoir se conformer aux nouvelles normes d'homologation WLTP. Celles-ci vont obliger VW à se conformer aux attentes européennes en matière d'écologie, et ainsi changer son image. Une raison pour laquelle le constructeur planche également sur un moteur hybride.