Les spéculateurs ont misé sur la chute du constructeur !

Quelques jours après qu'Elon Musk a annoncé vouloir retirer Tesla de la bourse, les spéculateurs s'organisent déjà pour contrer cette possibilité et ont porté plainte contre le milliardaire qui, grâce à son annonce, a fait bondir la valeur du titre boursier de son entreprise, fondée en 2003. Il avait expliqué sur le réseau social qu'il pensait s'appuyer sur un fonds indépendant et qu'il offrait la possibilité à ses actionnaires d'investir dans ce fonds ou de reprendre leurs actions à 420 dollars, alors qu'elles en valaient 370 à ce moment-là.

Lire aussi:

 En plaçant ses actions à 420 dollars, il a valorisé son entreprise à 71 milliards de dollars et a entraîné par la même occasion une hausse de la valeur du titre en bourse, à 379,57 dollars. Musk n'a toutefois pas prouvé qu'il était financièrement en mesure de rembourser tous les actionnaires qui voudraient vendre leur stock Tesla, et l'organisme de contrôle de la bourse, la SEC, aurait même contacté le milliardaire pour lui demander s'il était sérieux avec cette annonce.

Néanmoins, certains spéculateurs ont déjà assigné Elon Musk en justice pour leur avoir fait perdre trop d'argent. C'est précisément la raison pour laquelle Musk a annoncé vouloir quitter la bourse, lassé de voir son entreprise victime de spéculateurs qui faisaient des ventes à découvert. Le principe simplifié de cette vente à découvert est de passer un accord à une date donnée pour se débarrasser d'actions que l'on ne possède pas encore, puis les acheter au moment où le titre s'est effondré pour les revendre immédiatement à la valeur validée au moment de conclure la transaction.

Vous aimerez aussi:

En lançant sa bombe sur Twitter, Musk a coupé l'herbe sous le pied des spéculateurs, dont Kalman Isaacs, un spéculateur qui a perdu des millions de dollars et qui estime que les tweets du patron de Tesla n'étaient faits que pour "détruire les investisseurs" ayant vendu à découvert. En effet, Isaacs a été contraint d'acheter en urgence environ 3000 actions de la marque (soit un peu plus d'un million de dollars) pour éviter l'envolée du titre et une plus grande perte d'argent.

Un autre spéculateur, William Chamberlain, a lancé une plainte contre Elon Musk qu'il accuse d'avoir "artificiellement fait gagner 45,47 dollars à l'action Tesla le 7 août, par rapport à son cours de clôture du 6 août", lorsqu'il a proposé de les revendre à 420 dollars. C'est le tribunal de San Francisco qui sera chargé de traiter ces plaintes, et cela devrait convaincre une fois de plus le fantasque milliardaire de s'éloigner des marchés financiers, dont il estime que la pression n'est pas positive.

 

Le futur Tesla Roadster