Les analystes se veulent positifs pour l'avenir de la marque !

Il aura fallu plus de deux mois à Elon Musk pour finalement revenir sur le jour où il a sèchement remis en place des analystes qui lui posaient la question de la viabilité de la marque, qui ne cesse d'enregistrer des pertes. Le dirigeant de Tesla avait alors répondu qu'il trouvait "ennuyeux" les analystes, dont les questions "l'emmerdaient".

Lire aussi:

"Je voudrais présenter mes excuses pour avoir été impoli au cours de la dernière conférence téléphonique", a tenu à assurer Musk, dont les propos avaient fait plonger l'action de la marque en bourse. "Il n'y a vraiment aucune excuse pour les mauvaises manières."

A l'inverse, ses propos du jour ont largement aidé à faire remonter le titre qui gagnait 10% peu après la clôture. Les chiffres publiés peu avant ont également dû aider à cette remontée, en dépit d'une perte de 717,5 millions de dollars sur le trimestre passé, car ils se sont avérés plus positifs que ce qu'avaient prévu les analystes avec un chiffre d'affaires dépassant les 4 milliards de dollars (+ 43%).

"Notre première impression est positive", a estimé l'analyste Efraim Levy, du cabinet CFRA Research, qui semblait satisfait de voir Elon Musk, qui a aussi annoncé l'augmentation de la production de la Model 3 enfin jouer la prudence pour le futur de Tesla. "Peut-être est-ce le reflet d'un Elon Musk plus prudent".

Un autre analyste, Gustavo Huber, a trouvé positif que la marque ne baisse pas ses yeux d'une rentabilité à long terme et ne tente pas le pari, qui serait perdu d'avance, de corriger le tir à court terme : "Malgré les yeux scrutateurs du public et des investisseurs, Tesla reste complètement concentré sur le long terme", a-t-il déclaré.

 

Revivez le record de la Lamborghini Aventador SVJ sur le Nürburgring