Une bonne bouille mais un niveau de sécurité moyen.

De conception plutôt rustique, le nouveau Suzuki Jimny n'a pas pu réaliser de miracle lors des tests de sécurité Euro NCAP. Il ressort de cette épreuve avec peu d'étoiles, mais beaucoup de critiques. 

Alors que la plupart des nouveautés obtiennent cinq étoiles, même depuis l'instauration récente d'une évaluation plus sévère, le petit 4x4 japonais n'en décroche, lui, que trois. Dans le détail, il obtient une note de 73% pour la protection des adultes, de 84% pour la protection des enfants, de 52% pour celle des usagers vulnérables de la route et de 50% au chapitre des aides à la conduite.

Lire aussi

Les différents crash-tests ont par exemple montré que la pression de l'airbag conducteur était trop faible (avec un risque pour le conducteur de percuter le volant), ou que certaines parties du corps des passagers avant étaient mal protégées. Les personnes installées à l'arrière sont, dans l'ensemble, mieux loties. Le freinage automatique d'urgence fonctionne correctement lorsqu'il s'agit d'éviter une collision avec une autre voiture en milieu urbain, mais l'Euro NCAP n'en tient pas compte dans sa notation sa finale, considérant que la protection de la tête est trop moyenne qu'il en soit autrement. 

En outre, l'agence souligne que le freinage automatique d'urgence n'est pas suffisamment efficace quand il s'agit d'éviter un obstacle mobile type piéton ou vélo. Le phénomène est encore plus marqué dans la pénombre. Enfin, certaines aides à la conduite manquent à l'appel, comme l'assistance au maintien dans la voie.