Il n'y a pas que le Mondial de l'Auto, il y a le Mondial de la Moto aussi !

Pour ce Mondial de Paris 2018, on profite de quelques nouveautés dans le Pavillon 3, réservé aux motos et scooters. Si les constructeurs européens, comme BMW Motorrad ou le groupe Piaggio, ont plus ou moins boudé le salon francilien, les constructeurs japonais, à l’instar de Suzuki et Honda, sont venus corriger le tir !

A commencer par la firme d’Hamamatsu qui nous offre la résurrection d’une icône de la production moto avec une nouvelle Katana. La base de cette Katana non pas 2.0 mais 3.0 – en référence au concept présenté à Milan l’an passé – est celle de la Suzuki GSX-S 1000. Niveau châssis et moteur, tout est similaire… A quelques différences près. L’assise est plus haute avec 825mm de hauteur de selle, une boucle arrière spécifique en alu coulé, un poids plus conséquent de 5kg (215 kg tous pleins faits) et un réservoir plus petit avec 12L de contenance contre 17 pour le roadster.  Question performances, cette Katana devrait délivrer 150ch, largement suffisant pour se faire plaisir. Reste à savoir ce que le Japon décidera niveau tarif.

Motos au Mondial de la Moto 2018

Dans un autre registre, quoique teinté néo-rétro tout de même, Honda dévoile en avant-première mondiale un nouveau venu dans la famille Néo Sports Café ! Bien que rien ne soit officiellement annoncé, ce concept laisse entrevoir un moteur 4-cylindres en ligne de 650 cm3. On vous laisse lire notre news à ce sujet.

Galerie: Honda Neo Sports Café Concept

Enfin, Yamaha offre à sa R125 quelques évolutions pour 2019. Une mise à jour bienvenue quand on sait que Kawasaki se lance à présent sur le marché des sportives 125 avec sa mini Ninja !

Motos au Mondial de la Moto 2018
Motos au Mondial de la Moto 2018

D’abord, il y a le look. Plus agressif et sportif, la nouvelle R125 n’est pas sans rappeler ses grandes sœurs, les R6 et R1. Merci les nouveaux blocs optiques avant et arrière à LED. On note également un poste de pilotage repensé avec un nouveau tableau de bord, un nouveau bras oscillant en alu, un réservoir redessiné et un pneu arrière plus large, désormais en 140. Enfin, le monocylindre de 15ch est retravaillé – bien que la puissance n’évolue pas - avec l’instauration d’un système de commande variable des soupapes (Variable Valve Actuation System).

Thibaut AUSTRUY

Galerie: Nouveautés au Mondial de la Moto 2018