Basé sur la Volkswagen Polo, le nouveau T-Cross complète une gamme de SUV déjà bien étendue.

Avec quatre SUV à son catalogue (T-Roc, Tiguan, Tiguan Allspace et Touareg), Volkswagen bénéficie certainement de l'offre la plus large en la matière. Il en manquait néanmoins un petit dernier, venant se positionner sous le T-Roc. C'est ainsi qu'est né le nouveau Volkswagen T-Cross, un petit SUV urbain basé sur la plateforme de la Volkswagen Polo, à savoir la MQB variante A0. C'est aussi ce que l'on retrouve sous les entrailles des Audi A1, SEAT Ibiza, SEAT Arona et prochainement le futur petit SUV de chez Škoda.

2019 VW T-Cross
2019 VW T-Cross

Avec une longueur de 4,11 mètres, le T-Cross est un peu plus court que son cousin ibérique, l'Arona, qui mesure 4,13 mètres. Concernant les autres dimensions, les deux SUV se rapprochent avec une hauteur de 1,56 mètre et un empattement de 2,56 mètres. La différence la plus notable par rapport au SEAT, c'est l'apparition d'une banquette arrière coulissante sur 14 centimètres. De quoi jouer assez largement sur le volume du coffre puisque le T-Cross revendique 385 litres de base, mais peut grimper jusqu'à 455 litres une fois la banquette avancée à son maximum. Les sièges arrière rabattus, le petit SUV allemand revendique une contenance de 1281 litres. À titre de comparaison, le SEAT Arona revendique un volume de coffre allant de 400 à 1280 litres.

2019 VW T-Cross
2019 VW T-Cross
2019 VW T-Cross
2019 VW T-Cross
2019 VW T-Cross

Sous le capot, pas de surprises, puisque nous retrouvons globalement les mêmes motorisations que la Polo. Ainsi, le T-Cross sera proposé initialement avec un moteur essence trois cylindres 1,0 litre TSI développant 95 et 115 chevaux. Un diesel complète la gamme avec un quatre cylindres 1,6 litre TDI de 95 chevaux. Peu de temps après, un bloc 1,5 litre TSI de 150 chevaux viendra compléter le catalogue. Tous les moteurs répondent à la norme antipollution Euro 6d-Temp. Ces derniers sont indexés, selon leur niveau de puissance, à une boîte de vitesses manuelle à cinq ou six rapports. Une boîte robotisée à double embrayage DSG à sept rapports est aussi disponible. La puissance sera transmise uniquement aux roues avant. Voiture moderne oblige, nous retrouvons quelques systèmes d'assistance à la conduite avec un système anti-collision avec détection des piétons, l'alerte de franchissement de ligne ou encore un détecteur d'angle mort.

À l'intérieur, le T-Cross ne peut pas cacher sa filiation avec la Polo, notamment dans le style, où l'on retrouve un ensemble assez épuré. En option, Volkswagen propose un système d'entrée et de démarrage sans clé, les feux de route automatiques ou encore un système audio signé Beats. Produit au sein de l'usine Volkswagen de Navarra, en Espagne, le T-Cross fera son arrivée sur le marché d'ici l'année prochaine à des tarifs débutants aux alentours de 16'000 euros. Avec maintenant cinq SUV à son catalogue, Volkswagen peut compter sur une gamme complète, avant l'arrivée du prochain SUV qui sera, pour la première fois, 100 % électrique.

Galerie: Volkswagen T-Cross (2019)