Un travail réalisé à partir de pièces prototypes du modèle.

Chez DS, on se soucie beaucoup de l'image de marque, chose il est vrai indispensable sur le marché du premium. Cela donne parfois naissance à des collaborations inattendues, à l'image de celle entamée avec l'artiste français Fernando Costa. Ce sculpteur-soudeur a, en quelque sorte, réalisé une œuvre en l'honneur du nouveau DS 3 Crossback : un enchevêtrement de tôles réalisé à partir de pièces prototypes du modèle.

Réalisé en juin dernier, dans les ateliers d’emboutissage du site de production de Poissy, le travail est décliné en deux exemplaires de 200x150 mm et 120 kilos chacun, l'un en acier brut, et l’autre peint en Bleu Millenium, couleur figurant dans le nuancier du DS 3 Crossback. Il semble presque s'inspirer de l'univers du sculpteur César, auquel on doit notamment quelques Citroën ZX "compressées".

Les œuvres sont exposées dans le showroom parisien de DS du 26 octobre au 1er décembre. Les visiteurs découvriront également des photos et diverses informations relatives à leur genèse, ainsi que d'autres travaux de l'artiste. Mais ils y trouveront aussi et surtout le DS 3 Crossback en chair en os, la grande nouveauté de la marque premium PSA qui doit lui permettre de retrouver pour de bon des couleurs. Ce modèle comparable à Audi Q2 en matière de dimensions sera proposé avec des moteurs essence et diesel allant de 100 à 155 ch, mais aussi en version 100% électrique promettant environ 300 km d'autonomie.

 

Galerie: Fernando Costa et le DS 3 Crossback