Cette fois-ci, un problème d'airbag serait en cause.

Depuis la rentrée, Toyota traverse une période de trouble avec déjà deux rappels massifs depuis le mois de septembre. Aujourd'hui, c'est un nouveau rappel important qui vient écorner la firme japonaises avec pas moins de 1,6 million de véhicules rappelés dans le monde pour des problèmes d'airbags. En France, 94'400 voitures sont concernées. Dans un premier temps, Toyota va rappeler au garage 1,06 million de voitures, principalement des Avensis et des Corolla. 81'000 voitures sont concernées en France par cette première partie de rappel.

Toyota annonce qu'il devra remplacer le système d'airbag en raison d'un court-circuit interne qui pourrait éventuellement se produire. Dans certains cas, le voyant d'alerte pourrait s'allumer et les airbags, ainsi que le dispositif qui permet aux ceintures de se bloquer lors d'un choc violent, pourraient être désactivés. La marque japonaise annonce également que "dans d'autres cas, ces systèmes pourraient se déployer par inadvertance".

La seconde partie du rappel concernera 600'000 voitures, dont 13'400 en France. Ces véhicules ont déjà été affectées par un précédent rappel. Elle doivent recevoir un nouveau gonfleur pour l'airbag côté passager. Produit par Takata, ces airbags présenteraient "un risque de déploiement anormal en cas d'accident". Rappelons que l'équipementier Takata a fait faillite en juin 2017 après un scandale d'ampleur mondial. Un système d'airbag défectueux a causé le décès d'une vingtaine de personnes dans le monde et a engendré plusieurs millions de voitures rappelées pour différents constructeurs.