La firme de Gaydon prévoit d'assembler environ 14'000 unités par an à l'horizon 2025.

Depuis l'arrivée de l'Aston Martin DB11, la firme de Gaydon entame une profonde refonte de sa gamme. En effet, sous l'impulsion de Mercedes-AMG et de son approvisionnement de moteur et de technologies, Aston Martin prévoit de nombreux lancements dont celui d'un SUV nommé DBX. De plus, avec la nouvelle Vantage, la DBS Superleggera et la DB11 Volante, la marque britannique compte déjà sur une gamme bien renouvelée. Pour satisfaire aux demandes des clients, Aston Martin entend franchir un cap d'ici 2025 et doubler sa production.

Cette année, le constructeur compte produire environ 6400 voitures. En 2025, ce sera environ 14'000 voitures qui seront produites par an d'après les propos du patron d'Aston Martin, Andy Palmer, en marge du Grand Prix de Formule 1 d'Abou Dhabi. Bien évidemment ce chiffre sera atteignable grâce au DBX, le premier SUV de la marque qui sera révélé l'année prochaine. Un modèle qui devrait marquer un tournant pour Aston Martin puisqu'il s'agira d'une version qui sera, par la suite, électrifiée. Ce ne sera pas le seul puisque l'Aston Martin RapidE verra aussi prochainement le jour et marquera le virage à 180° degrés opéré par la firme anglaise.

Rappelons qu'en 2017, Aston Martin a dégagé un résultat avant impôts de 87 millions de livres, soit l'équivalent d'environ 98 millions d'euros. Il s'agit de son premier bénéfice opérationnel depuis 2010. Entre temps, la marque a traversé une période de disette avec une gamme vieillissante et des nouveautés façonnées par le service marketing à grands coups d'éditions spéciales. Dans tous les cas, Aston Martin est bien de retour dans la course, encore plus avec l'arrivée l'année prochaine de sa première hypercar : la Valkyrie.

Galerie: Aston Martin DBS Superleggera (2019)