Le prix moyen du litre de gazole vient de passer sous celui du sans-plomb.

Une fois n'est pas coutume, au 1er janvier, nous n'avons constaté aucune hausse significative du prix du litre de gazole ou de sans-plomb. Effectivement, avec l'annulation des taxes sur les carburants, les prix à la pompe sont restés relativement constants. Mieux encore, ils ont même eu tendance à légèrement diminuer grâce notamment à la chute des prix du pétrole. Ainsi, la première semaine de 2019 s'est traduite non pas par une hausse mais par une légère baisse du litre de gazole. En effet, par rapport au 28 décembre 2018, le litre de diesel s'affiche en moyenne à un centime de moins. Celui-ci est actuellement affiché, en moyenne, à 1,3760 euros.

Concernant le sans-plomb, le litre de 95 brut est remonté de 0,35 centime pour s'afficher en moyenne dans les stations-service à 1,4071 euros. A contrario, pour le sans-plomb 95 E10, son prix a chuté de 0,18 centime par rapport au pointage du 28 décembre 2018. Ainsi, au 4 janvier 2019, celui-ci s'affiche en moyenne à 1,3813 euros. Concernant le 98, il perd 0,30 centime et s'affiche à 1,4690 euros le litre. Le diesel redevient donc moins onéreux que l'essence, ce qui n'était pas arrivé depuis le début du mois de novembre dernier.

Mieux baisser pour mieux remonter par la suite ?

Normalement non. Effectivement, tous les indicateurs sont au vert pour que les prix des carburants restent relativement stables. Mieux encore, ils pourraient encore diminuer puisque le baril de Brent s'échange aujourd'hui sous la barre des 46 euros. De plus, comme vous n'êtes pas sans le savoir, les taxes ont été gelées par le gouvernement et l'alignement des prix entre essence et gazole a été suspendu pour 2019.

Un rapide coup d'œil dans le rétroviseur montre que les prix sont globalement revenus à ceux affichés en 2017. Rappelons que l'an dernier, les prix avaient littéralement flambés à la pompe avec un litre de gazole qui avait augmenté de 10,7 centimes et un litre d'essence qui avait eu le droit à une hausse de 6,5 centimes. Rappelons qu'avant le mouvement des "Gilets Jaunes", une hausse des taxes de 6,5 centimes était prévue pour le diesel et de 2,9 centimes pour l'essence.

'