Sur la liste des choses à ne pas faire...

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'il se passerait si l'on perçait un trou dans une cellule de batterie utilisée sur une Tesla ? Si oui, et sans juger vos questionnements et hobbys, nous espérons que vous n'avez pas essayé de le savoir chez vous ! C'est l'idée qu'a eue EV West, un garage qui convertit et prépare des véhicules électriques, dont la vidéo a été relayée sur Twitter par Ben Sullins, qui tient le site Teslanomics.

Dans son tweet, Sullins écrit : "Que se passe-t-il lorsqu'on perce une cellule de batterie de Tesla ? On s'amuse chez EV West". Et c'est exactement ce que montre la vidéo, puisque l'on voit un homme habillé avec des vêtements épais, muni de gants de sécurité et d'un masque de protection percer une de ces batteries au ralenti. On note également que la caméra ayant servi à tourner cette courte vidéo est posée sur un trépied, vraisemblablement par peur de blesser un éventuel cameraman.

 

Une fois percée, la batterie libère son énergie et se met à fumer, faire des étincelles et tournoyer sur elle-même. On voit là toutes les précautions nécessaires pour manipuler les batteries et leurs cellules, même si elles sont largement plus en sécurité lorsqu'elles sont contenues dans la batterie. Ces cellules sont contenues en très grand nombre dans les Tesla. On en trouve au minimum 5376, sur les batteries de 60 kWh, et ce chiffre monte jusqu'à 8256 cellules sur les batteries de 100 kWh.

Les batteries pèsent entre 430 et 600 kilos, et chacune de ces cellules a une tension nominale de 3,6 volts. Lorsque l'on voit les effets d'un dommage sur chacune de ces cellules, on comprend pourquoi Tesla prend des précautions extrêmes. Sur la Model S, le fait que les batteries soient situées sous le plancher a forcé la marque à installer une plaque de protection de 6 mm en aluminium... pour éviter les feux d'artifice !

'