Aujourd'hui encore, nous utilisons des composants et des panneaux de signalisation qui sont nés de l'intuition féminine.

Quand on monte dans la voiture, on ne pense jamais à qui a inventé quoi. Pourtant, derrière des éléments qui sont devenus quotidiens, il y a des histoires fascinantes qui ont changé la vie de certaines personnes. Ou alors qui n'ont pas apporté les fruits souhaités, ni en termes de gloire, ni en termes économiques, au grand désespoir de certains inventeurs. Pour la Journée Internationale pour les Droits des Femmes 2019, le constructeur Seat - toujours attentif au rôle des femmes dans un secteur très largement masculin - se souvient de quelques protagonistes qui ont changé l'histoire de l'automobile avec leurs idées révolutionnaires.

L'essuie-glace et la ligne centrale

Mary Anderson (1866-1953) et June McCarroll (1867-1954). Ces deux noms vous sont très probablement, et pourtant ce sont ces deux personnes qui ont inventé respectivement l'essuie-glace et la ligne centrale que l'on trouve au milieu de la chaussée pour la diviser en deux voies (ou plus).

Festa della donna, le invenzioni che hanno fatto la storia dell'auto

C'est Mary Anderson qui a eu l'idée en 1903, lors d'un voyage à New York, en voyant son conducteur de taxi nettoyer maladroitement son pare-brise, d'inventer un levier à l'intérieur de la voiture qui déplaçait un bâton de caoutchouc à l'extérieur du pare-brise. Elle a obtenu un brevet pendant 17 ans. Malheureusement, elle ne l'a pas renouvelé car jusqu'à là, il n'intéressera personne. Et c'est en 1922 que Cadillac a installé l'essuie-glace sur toutes ses voitures. D'ailleurs, même les premiers essuie-glaces automatiques ont été inventés par une femme, Charlotte Bridgwood, en 1917, mais là encore, sans succès commercial...

Dans le cas de June McCarroll, médecin, c'est en 1917 que lui vient une idée dont on ne fait même plus attention aujourd'hui tant c'est normal. Celle de la ligne blanche centrale sur les routes. Un jour, alors qu'elle est au volant, elle se fait sortir de la route par un camion. Elle se dit qu'avec une ligne de démarcation, ce ne serait jamais arrivé. Elle propose son idée aux autorités locales qui ne sont pas intéressées. Ce qui ne l'empêchera pas d'aller peindre une ligne sur un tronçon de route et lancer une campagne, épaulée par une association de femmes, pour étendre son initiative. Finalement les autorités californiennes en reprendront l'idée, l'inscriront dans la loi et traceront une ligne de démarcation sur 5600 km de routes. 

Florence Lawrence, la mère des clignotants et du feu stop

Florence Lawrence est la première star hollywoodienne. Avec plus de 250 films, sa réputation était énorme. Mais ça ne suffisait pas à faire son bonheur. Alors grâce à ses revenus substantiels, elle a pu se payer une voiture dès 1913. Et c'est là qu'elle a eu l'idée d'un indicateur de direction, l'ancêtre du clignotant. Lawrence fait construire un "bras de signalisation automatique" qu'elle actionne à l'aide d'un levier derrière le volant.

Festa della donna, le invenzioni che hanno fatto la storia dell'auto

Derrière la voiture, elle a également l'idée de faire installer un signal qui apparaît à la pression de freinage, avec le symbole d'un véhicule à l'arrêt. L'ancêtre du feu stop. Des idées qui n'ont jamais été brevetées, mais qui sont encore utilisées aujourd'hui dans le monde entier.

Une contribution importante hier et aujourd'hui

Parmi les femmes qui ont marqué l'histoire de l'automobile, il faut aussi se rappeler de Dorothy Levitt (1882-1922), "la fille la plus rapide du monde", qui atteindra 146 km/h en 1905. Un talent derrière le volant qu'elle mettre au service des autres, notamment en apprenant à conduire à la Queen Alexandra. Mais dans son livre paru en 1909 "The woman and the car", elle donnera un conseil pour voir ce qui se passe derrière la voiture : avoir un miroir à portée de main. Le rétroviseur avant l'heure.

Aujourd'hui, des milliers de femmes travaillent dans l'industrie automobile, apportant les contributions les plus variées, de la conception à la communication en passant évidemment par l'ingénierie. 

Dernier exemple, cette fois-ci au sein même de Seat, qui rende hommage au travail d'Elvira Beloso. Longtemps à la tête de la communication de Seat, elle commença à mettre de côté pour la marque des modèles qu'elle trouvait important de conserver. Le premier ou le dernier produit. Des éditions spéciales et/ou limitées. Des véhicules ayant servi à des événements ou des personnalités. Grâce à sa clairvoyance, Seat dispose aujourd'hui de 317 voitures d'époque, tout conservées conservées dans la Zone Franche de Barcelone.

'

Galerie: Journée de la femme, Les inventions qui ont marqué l'histoire de la voiture