C'est en tout cas ce que propose Mickaël Nogal, député de Haute-Garonne.

D'ici quelques semaines le passage de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire fêtera sa première année d'existence. Si le temps est le meilleur des remèdes pour faire passer la pilule, concernant les 80 km/h, certains usagers l'ont encore en travers de la gorge. De ce fait, le gouvernement s'est dit enclin à faire un geste concernant les 80km/h avec des aménagements décidés au cas par cas par les préfets et présidents de département. Pour le député de Haute-Garonne, Mickaël Nogal (La République en Marche), il faudrait peut-être être moins sévère avec les petits excès de vitesse via une mesure plus "pragmatique" selon ses propos. C'est en tout cas ce qu'il propose au gouvernement.

Au sein des colonnes de chez nos confrères d'actu.fr il explique : "Je veux avoir une approche pragmatique. J’entends ce que les Français nous ont dit sur ce sujet. J’adhère à la nécessité de combattre l’insécurité routière, mais il faut que ça se fasse de la manière la plus efficace et la plus pertinente possible. C’est l’objet de ma proposition : d’abord sensibiliser ! Ma proposition porte sur les infractions entre 1 km/h et 9 km/h. Il ne s’agit pas de dire aux gens : ‘Vous ne serez plus sanctionnés si vous dépassez la limitation de vitesse !’ On a tous vécu de se faire flasher pour 4 ou 5 km/h supplémentaires. Entre 1 et 9 km/h, on informe le conducteur de son infraction, mais on ne le sanctionne pas tout de suite."

 

Concernant l'application de cette mesure, Mickaël Nogal reste encore assez évasif et précise que ce sujet pourrait être ouvert à discussion : "Est-ce qu’on donne un seul avertissement, deux ? Sur une période d’un an, de trois ans ? C’est un sujet qui peut-être discuté. Cela doit se faire en concertation avec les élus locaux, les forces de l’ordre", précise-t-il. Revenir sur les 80 km/h ? Mickaël Nogal répond : "Surtout pas ! L’idée ce n’est pas de dire aux gens : ‘Vous avez le droit de rouler jusqu’à 89 km/h’. Cette proposition apporte plus de souplesse et de ne pas sanctionner tout de suite. Mais si vous roulez habituellement à 100 ou 110 km/h, il n’y a pas de cadeau et la sanction s’applique ! C’est une application plus pragmatique de cette règle des 80 km/h qui a été mal perçue par les citoyens sur l’ensemble du territoire".

Découvrez les futures technologies concernant la voiture autonome par Bosch

'