Maserati doit rester un constructeur haut de gamme.

Contrairement à ce qui a été annoncé par la marque auparavant, Maserati ne veut plus lancer de 'petits modèles', placés sous la Ghibli et le Levante. D'après Harald Wester, le patron de la marque, les petits modèles ternissent l'image de Maserati, lui qui est avant tout un constructeur de voitures de luxe. De plus, ce genre de véhicule présente des marges faibles.

Cependant, l'histoire n'est pas très claire car le directeur ne dit pas si les modèles prévus sur la feuille de route du constructeur seront abandonnés, ou bien, si la marque ne créera pas d'autres véhicules compacts en plus de ceux qui sont déjà dans le plan produit.

En 2018, Maserati a fait part de son intention de lancer un crossover plus petit que le Levante. Ce modèle devait être disponible avec un bloc hybride rechargeable et une conduite autonome de niveau 3.

La prochaine Maserati à voir le jour est le coupé Alfieri qui fera sa première au Salon de Genève 2020. Cependant, les ventes ne commenceront pas avant 2021, ou 2022. Une version décapotable est également en cours d'élaboration. 

Les futures Maserati seront bien différentes car le partenariat avec Ferrari a touché à sa fin. Ferrari ne fournira plus cette pièce maîtresse, et Maserati devra se concentrer sur les blocs hybrides, hybrides rechargeables et électriques. Cela dit, les dirigeants de Maserati ne veulent pas que la marque devienne un fabricant de voitures 100% électriques, les moteurs à combustion devraient donc rester sous le capot des Maserati pendant un bon moment - même s'ils disposent d'une assistance électrique pour se conformer aux normes d'émission.

Source: Autocar