Un joint-venture formé par les deux entreprises !

Cette semaine, Toyota et Denso ont annoncé la création d'une nouvelle entreprise, un joint-venture destiné à développer la nouvelle génération de semi-conducteurs permettant de faire progresser l'aspect connecté et autonome des véhicules du groupe. Denso est un fournisseur de Toyota Group et possédera 51 % de cette nouvelle entité, tandis que le constructeur automobile japonais en possédera les 49 % restants. L'objectif pour eux est de lancer officiellement l'entreprise en avril 2020 avec une capitalisation approximative de 400'000 euros, et environ 500 employés.

Cette entité se concentrera essentiellement sur les composants tels que les modules de puissances pour les véhicules électriques, et les capteurs de surveillance périphérique pour les voitures autonomes. La puissance informatisée des véhicules ne cesse d'augmenter et leur connectivité suit cette tendance, pour que les voitures communiquent entre elles et avec leur environnement.

Toyota et Denso s'étaient déjà associés avec Mazda dans le domaine de l'automobile électrique et avaient confirmé en juin 2018 que ce partenariat était consolidé, tout comme la production et le développement du côté du fournisseur, afin de pouvoir gagner en efficacité. Désormais, cet accord portera aussi sur la voiture autonome, qui devra répondre à des besoins de sensibilité et d'interprétation très pointus si elle veut être entièrement sécurisée et efficace sur les routes. C'est en ce sens que ce joint-venture a été créé, pour pouvoir profiter de deux grosses puissances financières, capables de faire un bel investissement commun et développer rapidement du matériel et des logiciels de pointe.

Les deux marques se sont également associées avec un autre fournisseur de Toyota, Aisin Seiki, afin de développer un centre pour les voitures autonomes à Tokyo, appelé TRI-AD (Toyota Research Institute - Advanced Development). Denso est un fournisseur de pièces détachées de Toyota depuis de nombreuses années et sponsorisait notamment la marque au Mans lors de son retour à la fin des années 2010. Hors du milieu automobile, l'entreprise est surtout connue pour avoir inventée le QR Code dans les années 90, initialement pour pouvoir scanner plus rapidement les pièces détachées dans les usines Toyota.

'