Le plus emblématique des Land Rover revient sur le devant de la scène.

Au sein d'une semaine riche en actualité automobile, Land Rover dévoile son nouveau Defender, un véhicule chargé d'histoire qui devrait ravir les aficionados de véritable tout-terrain. Globalement, la recette est à peu près la même que les précédentes générations, avec les technologies actuelles en plus. Nous pouvons également saluer au passage le travail des designers qui ont su rendre ce Defender plutôt agréable à l'œil avec un côté ludique qui devrait plaire au plus grand nombre. Les porte-à-faux sont toujours aussi courts, la roue de secours est toujours visible à l'extérieur, bref, tous les codes sont conservés. Le nouveau Defender sera proposé sous deux modèles différents :  90 et 110 qui partagent les mêmes porte-à-faux mais avec empattement différents. Six finitions sont disponibles : Defender, S, SE, HSE, Defender X et First Edition. Le Defender 110 propose cinq, six ou sept places, tandis que le Defender 90, à empattement plus court, peut accueillir jusqu'à six occupants.

Land Rover Defender 2020MY

Un tout-terrain, un vrai

Si nous sommes maintenant habitués à croiser plus de SUV que de vrais 4x4, le Defender ne laisse pas de place au doute. Avec sa nouvelle architecture D7x basée sur une construction monocoque légère en aluminium, les ingénieurs ont rendu ce Defender encore plus rigide que les précédents. Elle permet, entre autres, d'intégrer des suspensions indépendantes, pneumatiques ou à ressorts, mais aussi de nouvelles motorisations électrifiées dont nous vous parlerons un peu plus bas. Land Rover assure que le nouveau Defender a eu le droit à pas moins de 62'000 tests avant son entrée en production, parcouru 1,2 million de kilomètres et traversé les environnement les plus hostiles de la planète allant du désert à plus de 50 degrés jusqu'à l'Arctique et ses -40°C. La nouvelle architecture offre une garde au sol de 291 millimètres (en hauteur Off-Road) et des angles d’attaque, de franchissement et de fuite de respectivement 38, 28 (31 pour le Defender 90) et 40 degrés (en hauteur Off-Road également). La voiture peut également franchir des gués pouvant aller jusqu'à 90 centimètres. En termes de dimensions, le Defender mesure 4,76 mètres de longueur, 2 mètres de largeur et 1,98 mètre de hauteur. La voiture peut remorquer jusqu'à 3720 kilos et bénéficier d'une charge utile de 900 kilos. Le volume du coffre, selon les versions et selon la position des sièges, peut aller de 231 à 2380 litres.

Technologie "Terrain Response"

Quand un client est à la recherche d'un Defender, c'est qu'il est, en général, intéressé par ses capacités de franchissement. Land Rover dote son tout-terrain du mode "Terrain Response" qui permet d'ajuster, depuis l'écran tactile central, les paramètres de la voiture en fonction du type de terrain rencontré. Ce mode dispose également d'une fonction automatique permettant à l'auto de gérer seule tous ces paramètres, sans l'intervention du conducteur. Nous retrouvons toujours les classiques du tout-terrain : blocage de différentiel avant ou arrière, boîte courte ou encore contrôle de la vitesse en descente. Le Defender est également le tout premier Land Rover équipé de la fonction "Wade". Il permet d'adoucir automatiquement l’accélération, recirculer l’air de l’habitacle grâce au chauffage et à la ventilation, bloquer la transmission et régler la hauteur de caisse en mode Off-Road, tout en affichant la fonction "Wade Sensing" sur le système d’info-divertissement. Ce système permet au conducteur de voir la profondeur d’eau aux alentours et de traverser le gué en toute confiance. À la sortie du gué, le Defender serre automatiquement ses étriers de frein pour les essuyer et garantir des conditions de freinage optimales pour le reste du trajet.

Land Rover Defender 2020MY
Land Rover Defender 2020MY

De l'hybride au programme

Concernant les motorisations, le nouveau Defender est plutôt bien fourni avec notamment de l'hybride rechargeable (PHEV) et de l'hybride léger (MHEV), sans oublier les motorisations purement thermiques. Au lancement, la gamme diesel est constituée de deux moteurs à quatre cylindres D200 ou D240, faisant, comme leurs noms l'indiquent, respectivement 200 et 240 chevaux. Ceux préférant l'essence auront le choix entre un moteur quatre cylindres P300 ou bien un six cylindres P400 MHEV. Ce dernier récupère l’énergie habituellement perdue lors de la décélération et la redéploie afin d’optimiser son efficacité. Le six cylindres en ligne est couplé à un turbo ainsi qu’à un compresseur électrique de 48V. Sous cette version, la voiture développe 400 chevaux et 550 Nm de couple, pour une accélération de 0 à 100 km/h en 6,1 secondes. Plus tard, d'ici l'année prochaine, la version P400e PHEV sera disponible. Elle permettra, entre autres, au Defender de rouler en tout électrique pendant quelques kilomètres. Tous les moteurs sont dotés d’une boîte automatique à huit vitesses fournie par ZF et d’une boîte de transferts.

À partir de 49'900 euros

Le Land Rover Defender sera disponible, en France, à partir de 49'900 euros pour la version 90 et 55'900 euros pour le 110. Ces prix sont bien évidemment modulables en fonction des motorisations, des options, mais aussi des différents packs. Quatre packs sont disponibles : Explorer Pack, Adventure Pack, Country Pack et Urban, Pack. Chacun de ces packs comprend des accessoires bien particuliers comme par exemple des marchepieds latéraux, une douche portable, un compresseur d'air ou encore des barres de protection. La voiture est configurable à l'infini avec son catalogue absolument gigantesque. Dans tous les cas sa philosophie reste la même, le Defender s'inscrit bien dans la lignée de ses aînés tout en devenant encore plus facilement utilisable. Trop facilement peut-être, puisque la plupart des clients arpenteront sans doute davantage les grandes villes plutôt que les chemins escarpés.

Galerie: Land Rover Defender (2019)