Ces radars tourelles remplaceront les cabines déjà en place.

Les radars tourelles envahissent l'Hexagone. En Seine-et-Marne, deux radars de ce type sont déjà en service. Bientôt, quatre radars tourelles seront installés dans ce département de la région Île-de-France, ils remplaceront les vieillissants radars en place depuis plusieurs années. Ils seront placés sur la RD 607, la RN 36, la RRD 231 et la RD 619. 

Ces derniers mois, la Seine-et-Marne a vu le nombre d'accidents augmenter sur ses routes. En effet, entre le 1er juillet et le 31 août 2019, il est en hausse de 11,7 % par rapport à la même période l'an dernier (649 accidents contre 581). Le nombre de tués est également en hausse de 4,65 % sur les huit mois de l'année 2019 (45 tués contre 43).

Les radars tourelles ne contrôlent pas seulement la vitesse. Ils ont aussi la capacité de surveiller le port de la ceinture, le respect des distances de sécurité, le respect des feux rouges, la circulation sur la bande d'arrêt d'urgence et le dépassement par la droite. Ils sont nettement plus efficaces que les anciens radars, c'est pour cette raison qu'ils sont souvent la cible d'attaques, même s'ils sont à quatre mètres de hauteur.

Celui situé sur la rocade de Thionville a été dégradé en juillet 2018, soit un mois après son installation. Il a été démonté jusqu'en novembre, puis bâché, puis couvert d'un gilet jaune pour altérer son fonctionnement. D'autres radars ont été couverts de sacs-poubelle et dégradés à la peinture. Pascal Courtade, le directeur de cabinet de la préfète de Seine-et-Marne, indique que les radars ont continué de fonctionner même s'ils étaient dégradés à la peinture. Les forces de l'ordre ont alors enregistré une hausse des verbalisations.